Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 février 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Le rôle des élus mis de l’avant

Réussite éducative

CREVALE

©Photo Élise Brouillette - L'Action d'Autray

Marc-André Plante, Jonathan Dionne, Audrey Boisjoly, Manon Leblanc, Luc Beauséjour et Yves Germain ont témoigné des gestes posés par leur ville ou municipalité en faveur de la réussite éducative.

Le Comité régional pour la valorisation de l’éducation (CREVALE), en collaboration avec la Table des préfets de Lanaudière, a lancé la 12e édition des Journées de la persévérance scolaire (JPS) lors d’un événement spécial avec les élus de la région, le 17 février, au Château Joliette.

En effet, plus de 85 personnes, tant élus municipaux que membres de la direction des municipalités et villes et députés étaient réunis afin d’échanger autour du rôle des élus dans la réussite éducative des jeunes.

Des élus témoignent

Six élus de la région ont accepté de témoigner des actions posées par leur municipalité afin de soutenir la persévérance scolaire. La conciliation travail-études, les saines habitudes de vie et le maillage entre l’école, les familles et la communauté ont notamment été abordés.

Le préfet de la MRC de D’Autray, Yves Germain, a souligné que la MRC accorde une importance à la valorisation de l’éducation dans ses décisions et qu’elle mise aussi sur un comité en éducation qui permet d’être au fait des besoins et de cibler les enjeux. La MRC de D’Autray a notamment mis sur pied un programme de subventions pour des initiatives en persévérance scolaire. « En tant qu’élus, nous pouvons faire une réelle différence. »

De son côté, Luc Beauséjour, conseiller et président de la Commission du capital humain à la Ville de Joliette, a affirmé que la persévérance scolaire passe aussi par l’information qui est transmise aux citoyens. « C’est possible de mettre nos  outils de communication au profit de la réussite éducative. Mais pour être sérieux, il faut asseoir nos messages avec des actions. » Parmi les initiatives de Joliette, Luc Beauséjour a mentionné le fait d’avoir installé la nouvelle patinoire Bleu Blanc Bouge dans un milieu plus défavorisé : « On voulait que le message traverse la rue! »

Manon Leblanc, conseillère à la Ville de l’Épiphanie, a ensuite abordé l’importance des saines habitudes de vie. « Le conseil de la ville a reçu une classe qui souhaitait l’arrivée du bac de compostage. Ce fut une participation collective et ça coïncidait justement avec la sortie prévue du bac. » La fête des voisins et les nombreux spectacles gratuits sont d’autres événements qui permettent, selon elle, de créer un réseau d’entraide et un sentiment de communauté : « Nous accompagnons les familles dans leurs multiples facettes. »

Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois, a présenté différentes initiatives de la municipalité, telles qu’élu d’un jour, qui permet la simulation d’un conseil municipal et l’apprentissage du processus électoral avec les élèves. Mme Boisjoly a également mentionné que la municipalité était devenue Communauté bleue à la suite d’une demande de la jeune Béatrice Garreau faite au conseil municipal. Les nouvelles traverses piétonnières aux abords de l’école et le jardin collectif pédagogique sont d’autres projets qu’elle a présentés.

Du côté de Saint-Lin-Laurentides, Jonathan Dionne, directeur des loisirs, sports, culture et tourisme, est venu parler du fait que la persévérance scolaire est devenue l’un des objectifs principaux de la ville. « Nous venons d’adopter un plan d’action dans le but d’être certifié or. » L’horaire flexible et l’harmonisation entre les horaires scolaires des étudiants et les besoins de la ville comptent parmi les éléments qu’il a détaillés. M. Dionne a également souligné que le conseil municipal organisait chaque année une cérémonie afin de féliciter des jeunes qui se démarquent par leur persévérance.

Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a conclu la portion témoignages en parlant de gestes posés pour encourager les jeunes et les adultes en formation. M. Plante s’est réjoui que le taux de diplomation dans Lanaudière atteigne maintenant près de 80 % : « Ce sont les efforts collectifs de la communauté qui ont porté fruit. »

Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre, M. Plante a insisté sur l’importance du programme Oser-Jeunes et du fait de garder les jeunes dans un cheminement scolaire.

Finalement, il a mentionné qu’il est primordial pour les jeunes de grandir dans un environnement de qualité. « C’est pourquoi il est important d’investir dans des infrastructures de grande qualité. »

Le 17 février, le CREVALE a également présenté sa nouvelle planification stratégique 2019-2024 en réussite éducative.

L’événement s’est terminé par la remise de 54 certificats aux municipalités ayant obtenu le titre de « Municipalité engagée pour la réussite éducative », qui devaient, pour ce faire :

  • Adopter une résolution en appui à la réussite éducative;
  • Participer à l’activité « Nos élu(e)s, un + pour la réussite éducative »;
  • Distribuer des outils promotionnels des JPS 2020 dans leur bibliothèque municipale;
  • Diffuser la chronique « JPS 2020 ».

Rappelons que l’événement « Nos élu(e)s, un + pour la réussite éducative » s’inscrivait dans le cadre des JPS, qui se dérouleront du 17 au 21 février 2020. Dans la région de Lanaudière, plus de 400 organisations prennent part à cette 12e édition en proposant des activités de sensibilisation et de soutien à l’égard de la persévérance scolaire et de la réussite éducative.

 

CREVALE

©Photo gracieuseté - Christian Rouleau - L'Action d'Autray

Les maires et mairesses de Lanaudière en compagnie d’élus provinciaux et des membres du CA du CREVALE.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média