Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportage

Retour

19 février 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

3 facteurs de risques d'une infection urinaire

Publireportage

Infection urinaire

Appelée aussi cystite, l’infection urinaire peut se propager à plusieurs parties de l’appareil urinaire : la vessie, les reins, les uretères et l’urètre. Des douleurs, une sensation de brûlure lors des mictions, l’envie d’uriner alors que la vessie est vide sont les symptômes les plus courants. Quels sont les causes de l’infection urinaire et les facteurs de risques ?

 

Appelée aussi cystite, l’infection urinaire peut se propager à plusieurs parties de l’appareil urinaire : la vessie, les reins, les uretères et l’urètre. Des douleurs, une sensation de brûlure lors des mictions, l’envie d’uriner alors que la vessie est vide sont les symptômes les plus courants. Quels sont les causes de l’infection urinaire et les facteurs de risques ?

1. Les facteurs de risques de la cystite infectieuse

La principale cause de la cystite infectieuse est la bactérie Escherichia coli, d’origine intestinale, qui migre dans la vessie. Elle provoque alors une inflammation très inconfortable. Cette infection touche essentiellement les femmes. Elle est encouragée par l’absence ou le manque d’hydratation, la vessie est alors insuffisamment drainée, mais aussi quand on se retient d’aller aux toilettes, qu’on ne vide pas sa vessie complètement (les bactéries stagnent et se développent !)ou que l’on s’essuie de l’arrière vers l’avant. Le traitement consiste en une prise unique d’antibiotique.

2.Les facteurs de risques de l’urétrite infectieuse

L’urétrite est principalement causée par une infection sexuellement transmissible. En l’absence de préservatif lors des rapports, le partenaire porteur de gonocoques ou de chlamydias contamine l’autre. On ne peut pas être contaminé d’une autre façon. Les symptômes se manifestent par des démangeaisons sur le sexe, une sensation de brûlure lors des mictions, des douleurs génitales.

En cas de doute, il faut rechercher une infection à la chlamydia par dépistage. L’urétrite touche aussi bien la femme que l’homme, elle peut atteindre la prostate. Elle est traitée par des antibiotiques en une seule dose, c’est pourquoi il ne faut pas attendre les complications.

3. Les facteurs de risques de la pyélonéphrite

La pyélonéphrite est plus grave. Il s’agit en fait d’une cystite mal ou pas soignée, les bactéries ont pu alors migrer vers les reins et provoquer une inflammation du bassin. Les femmes sont les plus touchées ainsi que celles enceintes également. On observe également des cas chez les enfants souffrant d’une malformation des uretères. L’urine reflux alors vers les reins et les infecte.

Les symptômes sont une fièvre subite élevée, des sueurs, des frissons, des douleurs abdominales ou lombaires. Des nausées, des vomissements ou encore des diarrhées peuvent apparaître. En revanche chez les enfants, les symptômes s’apparentent à une grippe, elle est donc délicate à diagnostiquer.

En tout état de cause, cette infection est une véritable urgence, il faut consulter très rapidement en cas de symptômes. Le traitement nécessite une hospitalisation.

 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média