Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

12 mars 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Des outils pour les employeurs afin de contrer la rareté de main-d’œuvre

Une conférence à Berthierville

conférence

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Caroline Ouellet est encadrée d’Emmanuelle Murray et Steve Piché, respectivement directrice générale et président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray.

S’assurer d’offrir un milieu de vie, bien plus qu’un travail, apparaît comme une carte maîtresse pour les employeurs. Ils doivent aussi bien mesurer l’importance de l’intégration et du maintien à l’emploi. Il leur faut être attractif car, aujourd’hui, c’est l’homme ou la femme d’affaires qui passe en entrevue bien plus que l’inverse.

«Trois employeurs sur cinq ne portent pas suffisamment attention au bien-être des employés. Ceux-ci veulent être bien et ne cherchent pas seulement un milieu de travail», signifie Caroline Ouellet, présidente chez PRATIQ. Elle était conférencière devant la Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray.

Réalité

Les désirs des employés comme des chercheurs d’emplois ne sont plus les mêmes que par le passé.

Ils souhaitent un environnement de travail flexible, pouvoir développer un sentiment d’appartenance, sentir qu’ils ne sont pas qu’un numéro et disposer d’une liberté de carrière, d’initiative, en ayant le contrôle sur leur vie.

Dans ce contexte, l’employeur doit éliminer la monotonie et susciter l’intérêt chez son personnel pour la mission de l’entreprise et sa croissance. «Ils veulent sentir qu’ils font partie de la famille», note Mme Ouellet. Et l’employeur doit savoir s’adapter.

Le premier défi d’une entreprise est ainsi de mobiliser son personnel. «Plus vous mobiliser votre monde, plus vous faites belle figure pour attirer les nouveaux employés convoités», précise-t-elle.

Il ne s’agit pas juste de recruter. Il faut se questionner sur la mission, les grands principes, les valeurs, et les mettre de l’avant. À l’interne, il faut être créatif. Un horaire flexible, par exemple deux jours par semaine, peut être offert pour conserver les employés qui, autrement, quitterait pour la retraite. Bien d’autres éléments peuvent être mis de l’avant.

«Questionnez-vous sur ce que vous offrez de différent», mentionne Mme Ouellet. «Parlez de vos employés et non pas juste de vos services», ajoute-t-elle.

Les employeurs doivent faire preuve de flexibilité, être en mesure de s’adapter aux besoins de leurs travailleurs. Par exemple, ce peut être le paiement de frais sportifs, d’effectuer le tirage d’un congé-mobile ou d’accorder un mois sabbatique pour la réalisation d’un rêve.

Sous un autre angle, les employeurs doivent s’ouvrir à la diversité, à la neuro-diversité et au recrutement à l’international.

«La nouvelle génération ne veut pas être contrôlée. Elle veut plutôt co-créer. Elle veut la liberté de projet et de créativité. Elle veut de plus en plus de responsabilités», précise aussi Mme Ouellet.

Les employés cherchent autre chose qu’un salaire. Ils veulent avoir du plaisir.

Il faut aussi assurer le support lors de la promotion de gestionnaires, s’assurer qu’ils disposent des compétences requises en ressources humaines en plus des connaissances techniques qui sont inhérentes.

«Il faut maximiser les forces de l’équipe et avoir un climat sain», mentionne Mme Ouellet qui note que des employés satisfaits peuvent se muer en recruteurs.

Et il faut tout mettre en œuvre pour assurer une intégration adéquate des nouveaux employés (leur fournir une place attitrée plutôt que les promener d’un poste à l’autre, faire en sorte de bien les connaître plutôt que ne mettre l’accent que sur les règles dans l’entreprise, etc.).

«On célèbre les départs mais peu les arrivées», ajoute-t-elle.

Des outils qui seront sans doute fort utiles aux gens d’affaires.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média