Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

16 avril 2020

COVID-19: quand allons-nous cesser d’éteindre des feux? Quand allons-nous les prévenir?

Lettre au Premier Ministre

Saint-Gabriel, le 15 avril 2020

Monsieur le Premier Ministre,

L’AQDR Brandon est un organisme communautaire autonome de défense collective des droits des personnes retraitées et préretraitées du nord-est de Lanaudière. Depuis près de 40 ans, notre organisme agit comme chien garde pour s’assurer que les droits des personnes aînées sont respectés.

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, vous nous répétez: « Au Québec, on aime nos aînés, on doit les protéger! ». Pourtant, le nombre de cas dans les CHSLD, partout au Québec, ne cesse de croître, des témoignages poignants de travailleurEUSEs de ces milieux qui dénoncent le manque de ressources inondent dans les journaux et pourtant, on nous dit que « tout va bien aller!».

 Monsieur le Premier Ministre, qu’en est-il des nombreuses demandes faites, depuis plusieurs années, par les organismes de défense collective des droits, des syndicats des employéEs du réseau de la santé et des comités des usagers, d’améliorer les conditions de vie des personnes hébergées? Qu'en est-il de toutes ces représentations faites aux instances qui n'ont reçu que des promesses comme réponse, quand il y avait réponse? Qu’en est-il des cris du cœur des familles qui voient leurs proches vivre dans des conditions déplorables?

Des priorités pour le gouvernement? Peut-être en période de campagne électorale, mais en cas de pandémie, ne sont-elles pas à nouveau les oubliés de la société? Étrangement, la pandémie touche principalement les centres d’hébergement pour les personnes aînées. Encore une fois au Québec, on éteint des feux plutôt que de les prévenir et on offre nos condoléances aux proches, point.

M. Legault, vous parlez toujours de garder la distance de 2 mètres; en CHSLD, comment respecter cette distanciation en nourrissant des gens à la cuillère? En leur donnant leur médicament? En leur donnant leur bain?

Vous voyez bien que c’est impossible et vous voyez bien que c’est de cette façon que le personnel… contamine les malades.

Monsieur le Premier Ministre, chaque jour, vous annoncez de nouvelles mesures pour compenser le manque de ressources auprès des personnes aînées.  Des fonds sont libérés pour payer le salaire des préposéEs des résidences privées, des employéEs sont transféréEs pour contrebalancer le manque de ressources criant dans les CHSLD.

Pourquoi ces mesures n’ont-elles pas été prises au début de la pandémie, sachant, à prime à bord, que les personnes les plus vulnérables à cette maladie ce sont elles, les personnes âgées?

Vous mentionnez tester tous les employés et usagers des CHSLD, qu’en est-il des employés des services de soins à domicile, des auxiliaires familiales qui ne peuvent garder une distance de deux mètres, des employés des entreprises d’économie sociale que vous invitez à se joindre aux équipes des CHSLD? Qu’avez-vous mis en place pour prévenir les cas d’infection par les employéEs? Allons-nous vivre une nouvelle crise aux domiciles des personnes aînées? Comment allez-vous assurer la sécurité des usagers et des employéEs?

 

Par ailleurs, nous constatons que votre gouvernement est très proactif et ne s’entête pas à maintenir des décisions qui, après coup, s’avéraient peu judicieuses. C’est tout à votre honneur. Cependant, certaines directives ne semblent pas être respectées de la part de tous les gestionnaires. Comment allez-vous vous en assurer?

 Monsieur le Premier Ministre, nous savons qu’en cas de crise sanitaire sans précédent, nous devons réinventer nos méthodes. Souvenons-nous que les personnes aînées ont bâti le Québec d’aujourd’hui, elles se sont battues pour que les Québécoises et Québécois aient accès à des soins de santé gratuits et de qualité. En cette période de crise, ne serait-il pas opportun de se remémorer cette devise propre à notre nation?  « Je me souviens » - Eugène-Étienne Taché

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, nos sincères salutations avec notre espoir d’actions gouvernementales immédiates.

 

 

 

Le Conseil d’administration de l’AQDR Brandon

Cécile Bergeron, présidente

Diane St-Denis, vice-présidente

Louise Beaudry, trésorière

Danielle Jacques, secrétaire

Jeannine Provost, administratrice

Lise Bergeron, administratrice

Jacques St-Pierre, administrateur

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média