Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 juin 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Un audit de performance de la CMQ à Saint-Ignace-de-Loyola

Information relative au compte de taxes

Hôtel de ville

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Jean-Luc Barthe juge que la municipalité a un bon procédé.

Saint-Ignace-de-Loyola et deux autres municipalités de la province se retrouvent sous la loupe de la Commission municipale du Québec (CMQ) pour un audit sur l’information relative aux comptes de taxes. Il s’agit d’un examen qui est effectué de façon sporadique.

«Je ne suis pas inquiet. Je pense qu’on a un bon procédé et que tout va bien. Je ne pense pas qu’on ait bien des problèmes», note le maire Jean-Luc Barthe. Saint-Ignace-de-Loyola possède une population de 2054 personnes. East Broughton, qui compte 2192 âmes, et Saint-Anaclet-de-Lessard, où on en dénombre 3064, sont les deux autres municipalités visées.

Cheminement

Dans un communiqué, la CMQ explique que l’information fournie aux citoyens est un préalable à la bonne compréhension des activités de leur municipalité. On précise que si cette information est déficiente, le citoyen risque de mettre en doute la gestion globale de la municipalité.

Pour cette raison, les municipalités doivent être en mesure de communiquer à leurs citoyens les renseignements adéquats sur leur compte de taxes et sur ce qui justifie son évolution.

La démarche est menée par la vice-présidence à la vérification de la CMQ.

L’audit portera notamment sur l’accessibilité et la fiabilité de l’information présentée aux citoyens en lien avec leur compte de taxes.

Trois autres municipalités de la province, dont Charlemagne, seront l’objet d’un audit sur le processus budgétaire.

«Ces deux nouvelles missions d’audit de performance sur l’information relative aux comptes de taxes et sur le processus budgétaire sont particulièrement pertinentes pour toutes les municipalités et leurs citoyens. Dans les prochaines années, les administrations municipales devront relever certains défis et faire preuve d’adaptabilité dans leurs décisions financières pour planifier et réaliser leurs activités, par exemple pour contrer les effets de la pandémie ou pour protéger leur environnement», laisse savoir Vicky Lizotte (CPA auditrice, CA), vice-présidente à la vérification de la Commission municipale du Québec.

Plusieurs étapes composent la démarche.

Il y a d’abord une étude préliminaire lors de laquelle l’équipe d’audit procède plus particulièrement à des demandes d’information et des entrevues. Il y a ensuite une analyse détaillée dont le but est de conclure sur chacun des objectifs de l’audit.

Un rapport est ensuite publié pour présenter les conclusions ainsi que les recommandations qui découlent des travaux réalisés. Après sa réception, ce document doit être déposé lors de la séance suivante du conseil municipal de la municipalité.

Les municipalités auditées doivent produire un plan d’action (délai de trois mois) portant sur l’application de chacune des recommandations formulées.

Les travaux effectués par la vice-présidence à la vérification ne constituent pas une enquête concernant la municipalité, ni une tutelle, une administration provisoire, une médiation ou un accompagnement.

Barthe Jean-Luc

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Jean-Luc Barthe juge que la municipalité a un bon procédé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média