Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

27 juin 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

D’intéressants outils pour aller jouer dehors

Randonnée pédestre

randonnée pédestre

©archives - L'Action d'Autray

Les animaux de compagnie, en laisse, sont acceptés en certains endroits.

L’accélération des mesures de déconfinement, doublée à l’arrivée de la belle température, incitent à trouver des façons de se délier les jambes et de prendre l’air. La MRC de D’Autray recèle de beaux endroits pour pratiquer la randonnée pédestre.

Autant au sud qu’au nord, les opportunités sont intéressantes. Ce sont des sentiers accessibles gratuitement à tous en respectant la distanciation physique et les autres règles de la Direction de la santé publique. En certains endroits, les animaux de compagnie (en laisse) sont acceptés.

Variété

Dans le pôle Berthier, trois endroits s’offrent à celles et ceux qui chaussent leurs souliers de marche.

On retrouve le parc du Chenal du Nord, à la sortie sud de Berthierville, tout juste avant de franchir le premier pont sur la route 158, en direction de la traverse Saint-Ignace-de-Loyola/Sorel-Tracy. Un stationnement sur la rue De Vaudreuil donne accès à un sentier long de 146 mètres pour se retrouver sur un site aménagé de 520 mètres de parcours aux abords du Chenal du Nord.

Quelques centaines de pieds plus loin, sur la même route 158, se trouve l’entrée des installations de la Société de conservation, d’interprétation et de recherche de Berthier et ses îles (S.C.I.R.B.I.). Trois sentiers d’interprétation de la nature, d’une longueur totale de 9,7 kilomètres, sont situés sur l’île du Milieu et l’île de la Commune. Les sentiers longent des marais et des marécages arborés d’une grande richesse faunique et floristique.

Des panneaux d’interprétation et des passerelles facilitent la visite.

Pandémie oblige, les trois tours d’observation ne sont pas accessibles.

Comme l’achalandage pourrait être plus important qu’à la normale, les responsables demandent, pour la sécurité de tous, de respecter la capacité d’accueil du site et de faire demi-tour si le stationnement est plein.

Du côté de Saint-Geneviève-de-Berthier, on retrouve les sentiers de la plantation du rang Sainte-Philomène. On y circule dans une plantation de pins et d’épinettes établie dans les années ’30. Sur le parcours, on peut en apprendre plus sur ce milieu forestier dont l’architecture rappelle les plus belles cathédrales.

Dans le pôle Brandon, les amateurs peuvent emprunter le sentier du Mont-Marcil. Un circuit d’environ quatre kilomètres est à leur disposition. On y a accès par deux entrées: parc du Barrage à Saint-Didace, Vignoble Saint-Gabriel à Saint-Gabriel-de-Brandon.

À Mandeville, il est possible de se rendre au parc régional des Chutes-du-Calvaire. Sur une distance de 3,9 kilomètres, les marcheurs, les curieux et tous ceux qui savent apprécier les bruits de la nature et ses charmes peuvent utiliser les trois belvédères situés au Chemin des Chutes, de même que les trois belvédères au Chemin Des Cascades. Les sentiers ne sont pas reliés entre eux.

Il y a aussi les sentiers du Lac en Cœur. De catégorie intermédiaire, «Le sentier du lac» offre air pur et calme auditif sur une distance de 7,6 kilomètres. De catégorie facile, le sentier «Le calme plat» dispose de 2,4 kilomètres.

Enfin, à Saint-Gabriel-de-Brandon, les Sentiers Brandon offrent 27 kilomètres de sentiers balisés avec belvédères, relais et aire de repos. Il n’y a pas de surveillance. Les marcheurs qui les empruntent le fond donc à leurs risques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média