Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 juillet 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

L’artiste multidisciplinaire Chloé Beaulac s’amène à la chapelle des Cuthbert

Exposition «Rituels de guérison»

exposition

©gracieuseté - L'Action d'Autray

L’exposition est présentée jusqu’au 30 juillet.

Accueillant les visiteurs depuis une quinzaine de jours, la chapelle des Cuthbert de Berthierville offre l’exposition «Rituels de guérison» de l’artiste multidisciplinaire Chloé Beaulac. Les œuvres sont présentées à l’intérieur jusqu’au 30 juillet.

D’autres expositions sont successivement à l’horaire jusqu’à l’automne, aussi bien dans la chapelle que sur les terrains qui l’entourent. On peut s’y rendre du mercredi au dimanche, de 9 à 18 heures. Pour connaître tous les détails de la programmation, il faut consulter le portail www.chapelledescuthbert.com/programmation.

Observation

Véritable syncrétisme personnel, «Rituels de guérison» est le résultat de l’observation de pratiques et de rituels de diverses communautés à travers le monde.

Chloé Beaulac présente un univers hybride énigmatique, mystique et ludique qui brouille les frontières de la spiritualité. Son iconographie, d’une douce étrangeté, rappelle celle d’un conte et ses créations, qui s’apparentent au roman graphique, sont pénétrantes et se lisent comme des objets de vénération.

Ses œuvres sont inspirées par des guides pratiques illustrés et des manuels de guérison de médecine occidentale qu’elle collectionne depuis l’enfance, autant que par le folklore et le chamanisme sous toutes ses formes.

Ses créations rappellent l’univers fantastique du conte et font référence autant à la guérison physique que spirituelle. Les compositions pénétrantes de ces images s’apparentent aux totems, déités, masques, icônes d’adoration ou encore reliques.

Dans cette exposition composée de sérigraphies, d’une installation in situ en estampes et de sculptures, le noir et blanc est privilégié pour mettre de l’avant l’impact symbolique et pour jouer sur le sens didactique fictif du matériel.

Les œuvres sont une interprétation personnelle, une expression imaginaire de différentes identités culturelles fusionnées, regroupant une imagerie reliée au territoire, à la faune, à la flore, aux costumes (masques, tressages, etc.), aux danses (mouvement/rythme), aux rituels (Quimbois, vaudou, sorcellerie, etc.), aux croyances métissées (christianisme, bouddhisme, etc.) et à l’histoire. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média