Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 juillet 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Maria Vadnais: plus de 50 ans au volant d’un autobus jaune

Femme d’affaires renommée de Saint-Cuthbert

Vadnais Maria

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Maria Vadnais a passé 52 ans au volant d'un autobus jaune.

Ayant flairé une belle opportunité d’affaires à Saint-Cuthbert, Maria Vadnais a acheté son premier autobus en 1961. René, son conjoint, a conduit le véhicule. Elle a fait ses premières armes au volant d’un autobus jaune en 1966 et y est restée durant 52 ans. Elle n’a pris sa retraite qu’en 2018.

Actionnaire durant une trentaine d’années, Sylvain, son fils, est aujourd’hui propriétaire de Autobus René Vadnais (l’époux de Mme Vadnais est décédé en 1983). Maria Bianchi-Vadnais est originaire d’Italie. Elle a mis les pieds à Saint-Cuthbert en 1950, à l’âge de 13 ans. Elle ne parlait pas un mot de français et ses parents avaient peu d’argent en poches.

Grande famille

Les circuits de transport scolaire se sont amorcés trois jours après l’acquisition de l’autobus. Des écoles de rang venaient de fermer, les jeunes étaient rapatriés à la toute nouvelle école Sainte-Anne, au centre de la municipalité cuthbertoise.

Les marchepieds des autobus étaient hauts. Les enfants devaient s’étirer les jambes et s’aider avec la rampe pour monter à bord. Avec les années, les autobus ont connu plusieurs améliorations. En outre, il est facile d’y entrer et ils sont plus visibles (capot peint en noir, notamment).

Mais reste que transporter des enfants, c’est un peu comme gérer une famille. Mme Vadnais a répété des centaines de fois à ses passagers de tenir la rampe en montant et en descendant de l’autobus, d’enlever leurs pieds dans l’allée, de rester assis et de ne pas manger ou boire dans le véhicule.

Au début de sa carrière, les jeunes étaient disciplinés. C’est différent aujourd’hui, suivant les commentaires qu’elle a eu de ses collègues conducteurs et conductrices.

«Moi, je n’ai jamais eu de problème. Ma voix suffisait», raconte-t-elle.

Elle se souvient avoir arrêté l’autobus, tout feux allumés, sur la rue Pierre-de-Lestage (la rue de l’école secondaire) à Berthierville, et intimé à un adolescent d’en descendre pour ramasser la gomme qu’il venait de jeter par la fenêtre. Il n’a jamais plus répété son geste. Même chose pour les autres passagers du véhicule.

Par ailleurs, la proximité des enfants l’a amenée à observer des situations difficiles. En descendant de l’autobus, à l’école, des jeunes lui ont demandé s’ils pouvaient aller manger chez elle, le midi, puisqu’il n’y avait rien dans le réfrigérateur, à la maison. À partir de ce moment, elle a préparé un repas froid pour les deux ou trois élèves visés et a livré la nourriture à l’école en s’assurant que rien ne pourrait identifier les jeunes.

Il lui est aussi arrivé d’acheter des vêtements chauds à l’arrivée de l’automne et à l’approche de l’hiver pour trois ou quatre élèves.

Son grand cœur l’a guidée.

Mme Vadnais a été très impliquée pour la sécurité du transport scolaire. Elle a souvent organisé des activités dans le cadre de la campagne annuelle de sensibilisation. Elle a aussi lancé des initiatives. Notamment, des autobus de l’entreprise sont les seuls au Québec à porter la mention «M’as-tu vu?» sur le parechoc arrière afin d’effectuer un rappel de sécurité aux automobilistes. Il lui a fallu parlementer un an avec la Société d’assurance-automobile du Québec, la commission scolaire et la Sûreté du Québec pour que cette inscription apparaisse sur les véhicules.

Sous un autre angle, Mme Vadnais a fait sa marque dans divers organismes locaux (club Optimiste, cercle des Filles d’Isabelle, campagne de la jonquille de la Société canadienne du cancer). Depuis des années, elle est marguillière.

«Je suis partie de la cour des autobus mais les autobus font toujours partie de moi», termine Mme Vadnais qui assure qu’elle serait toujours au volant d’un autobus jaune si sa santé le lui permettait.

Vadnais Maria

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Maria Vadnais nous a parlé de son éloquente carrière au volant d’un autobus jaune.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média