Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

12 août 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Des micro-rafales frappent le club de golf de Berthier

Une cinquantaine d’arbres déracinés

observation d'arbres déracinés

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Martin Genest jette un coup d’œil à des arbres déracinés.

Des vents d’une horrifiante vélocité ont frappé le club de golf de Berthier en fin d’après-midi, le mardi 11 août. Plus de 150 arbres ont été touchés, dont une cinquantaine (des pins, des sapins) qui ont été déracinés. Heureusement, personne n’a été blessé dans cet événement qui a duré environ deux minutes.

Il n’y a pas eu de dégâts aux verts. Les arbres sont tombés de chaque côté. Après les branches enlevées, les golfeurs ont pu pratiquer leur sport préféré sans difficulté. Les bâtisses du club n’ont pas subi de dommages.

Lourds dégâts

L’événement s’est produit vers 16h30.

«La pluie tombait comme ça…», raconte Pierre Plante, l’un des préposés à l’entretien du terrain, en mimant que la pluie tombait presqu’à l’horizontale, poussée par les forts vents. Il était au 16e trou lorsque l’orage s’est amorcé. Il a vu les arbres tombés près des verts.

«C’est une tornade qu’on a eu. Ça fait 40 ans que je suis ici et je n’ai jamais vu ça. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a aucun blessé», affirme Martin Genest, gestionnaire du club berthelais. «Ce sont des arbres, on va les ramasser», ajoute-t-il.

Il était à l’extérieur de la région lorsque les forts vents ont soufflé. Il en a été informé peu de temps après. Il s’est rendu sur place en soirée.

Le lendemain, dès 5 heures, il a coordonné les travaux de grand ménage. Une quinzaine d’employés du club ont travaillé sous sa supervision. Automobiles Paillé a prêté deux de ses employés et une chargeuse pour aider aux opérations. Un dirigeant de l’entreprise est voisin du club.

Une dizaine de membres ont aussi offert leur aide bénévole.

M. Genest ne peut évaluer la valeur des dégâts. Il juge que c’est pire que lors de la crise du verglas lors de laquelle les arbres ont plié. «Ce sont des arbres. C’est dur à évaluer», dit-il. Il ne sait pas si l’événement sera catégorisé comme «act of God» ou si une indemnisation sera possible. «Ce sera déterminé avec l’assureur», précise-t-il.

Mercredi, il évaluait que les travaux de nettoyage dureraient environ deux semaines. Mais, réitérons-le, les opérations du club se déroulent normalement.

Les forts vents ont soufflé dans un corridor large d’environ 2000 pieds. La pépinière de Berthier, qui est voisine, a eu une dizaine de ses arbres qui ont été déracinés. Conrad Drolet, qui en est le directeur, mentionne qu’un événement du même genre s’est produit en novembre dernier.

Des arbres sur des propriétés privées du secteur ont également été touchés. Un véhicule a été endommagé ainsi que des bâtiments secondaires.

Le service de sécurité-incendie de la MRC de D’Autray est venu en soutien à Hydro-Québec. Il a effectué la coupe et le ramassage de branches d’arbres et a sécurisé les lieux.

racines

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Les racines des arbres déracinés sont très grosses.

golfeurs

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Les opérations du club de golf se déroulent normalement.

Genest Martin

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Martin Genest a coordonné les travaux de grand ménage.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média