Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

30 octobre 2020

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

La santé publique de Lanaudière incite la population à se faire tester davantage

Une clinique additionnelle sans rendez-vous sera ouverte à Joliette

CISSS Richard Lessard

©Archives - L'Action d'Autray

Le Dr Richard Lessard

Les autorités de santé publique de la région de Lanaudière souhaitent accélérer le dépistage et incitent la population à se faire tester rapidement si elle présente des symptômes. En point de presse le 30 octobre, Philippe Éthier, directeur général adjoint du CISSS Lanaudière, souligne que moins de 1 000 tests par jour sont effectués en moyenne dans la région faute d’achalandage dans les cliniques de dépistage. Ce dernier, ainsi que le Dr Richard Lessard de la Santé publique demandent donc aux Lanaudois qui présentent des symptômes ou ayant été en contact avec des gens ayant un résultat positif ou qui présentent des symptômes de se faire tester. 

Selon M. Éthier, les capacités de dépistage sont actuellement sous-utilisées dans la région et beaucoup plus de tests pourraient être effectués. Dans la MRC de Joliette, afin de faciliter l’accès et la cadence de dépistage, une clinique supplémentaire sans rendez-vous sera d’ailleurs mise sur pied. Questionné sur les raisons expliquant le faible achalandage, le Dr Lessard explique que les consignes des dernières semaines où on demandait seulement aux personnes présentant des symptômes d’aller effectuer un dépistage ont eu précisément pour effet de réduire considérablement l’achalandage. Il soumet également l’hypothèse que des gens puissent avoir peur d’obtenir un résultat positif vu les contraintes que cela peut occasionner sur le travail.  

Le Dr Lessard a réitéré l’importance du masque, de la distanciation physique ainsi que d’éviter les contacts afin de freiner la propagation du virus.  

Hausse importante dans Joliette 

La hausse importante des cas dans la MRC de Joliette, qui ne comptait qu’une dizaine de cas actifs il y a trois semaines et qui en compte aujourd’hui plus de 380, soit plus que le total des deux MRC du sud de la région, soulève de nombreuses questions. Interrogé à ce sujet, le Dr Lessard explique que cette hausse est en partie due aux éclosions à l’École primaire des Mésanges et aux Résidences Lachance il y a quelques semaines. Dans les deux cas, les éclosions ont touché de nombreuses personnes ce qui a eu un effet à la hausse sur le nombre de cas. D’autres cas ont également été répertoriés aux écoles secondaires Thérèse-Martin et Barthélemy-Joliette ainsi que dans plusieurs milieux de travail. Concernant l’École des Mésanges, les activités devraient reprendre comme prévu le 2 novembre prochain.  

Questionné sur la situation dans les CHSLD, M. Éthier assure que la situation demeure actuellement sous contrôle et que les différents centres d’hébergement font l’objet d’une surveillance accrue. Il souligne également que des cas positifs ont été répertoriés auprès de membres du personnel dans certains CHSLD. Du dépistage auprès du personnel et des résidents est actuellement en cours dans quelques CHSLD 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média