Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

30 octobre 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

«Si on veut un dialogue, il y a d’autres manières de faire» - Anne-Pierre Charlot

Propriétaire du gym «Bouger 100 Limite» à Lavaltrie

Charlot Anne-Pierre

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Anne-Pierre Charlot.

Le gym «Bouger 100 Limite» à Lavaltrie n’est pas au nombre de ceux qui voulaient défier le gouvernement Legault, jeudi dernier (29 octobre). «On est déçu…», mentionne Anne-Pierre Charlot, sa propriétaire, au sujet de la directive gouvernementale de ne plus accueillir personne dans son établissement mais juge qu’il y a d’autres moyens pour en arriver à un dialogue.

«L’attitude de vouloir défier le gouvernement risque d’être plus nuisible qu’autre chose», déclare-t-elle. «On n’est pas tous dans le même panier», ajoute-t-elle.

Point de vue

Mme Charlot mentionne l’importance pour le domaine des gyms de bien comprendre la motivation des mesures sanitaires imposées par la Santé publique mais aussi de disposer de l’opportunité de faire des propositions pour trouver des solutions.

Elle fait part de son inquiétude de voir que certains gyms avaient choisi d’être délinquants et d’ouvrir quand même leurs portes, jeudi dernier. Finalement, ça ne s’est pas fait.

Elle compare cela à un adolescent qui se rebelle contre une décision parentale sans en comprendre tous les éléments. Si l’opposition demeure, la consigne des parents risque de s’alourdir.

Elle juge que le gouvernement fait du mieux qu’il peut.

«On est bénéfique pour la santé physique et mentale des gens», rappelle-t-elle, en cours d’entrevue.

«Il a fallu se réinventer au printemps et il faut encore le faire», souligne-t-elle. Comme le veut la directive gouvernementale, son gym est fermé temporairement depuis le vendredi 23 octobre après l’avoir été du 15 mars au 8 juin.

Mme Charlot évoque qu’elle tourne deux fois par jour des vidéos qui sont partagés par le biais de la plateforme ZOOM. Elle fournit aussi des conseils par sa page Facebook. Elle a développé un cahier de motivation pour sa clientèle.

«Je ne dis pas que j’ai la science infuse mais il faut savoir se tourner sur un 10 cents. Il faut trouver comment on peut se réinventer là-dedans», évoque-t-elle.

Commentaires

31 octobre 2020

Claude Mousseau

Tres belle attitude et façon de faire , comme ça tu n’auras pas la mort de personne sur la conscience. Bravo

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média