Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

07 janvier 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Les policiers pourront remettre des constats d'infraction sur-le-champ

Couvre-feu

Geneviève Guilbault

©Photo tirée d'internet - L'Action d'Autray

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

La ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre Geneviève Guilbault a insisté en point de presse le 7 janvier que pour circuler entre 20 h et 5 h à compter de samedi, il faudra faire la preuve qu'on a une bonne raison.

"Le couvre-feu ne changera pas grand-chose pour ceux qui respectent déjà les règles, mais ça va devenir plus difficile de se rassembler pour les récalcitrants."

Le couvre-feu sera en vigueur de 20 h à 5 h à compter de samedi et ce, jusqu'au 8 février.

" L'instauration du couvre-feu vient avec une surveillance et un travail policier à compter de samedi. Nos policiers sont habitués de travailler en usant de jugement et de discernement et ils le feront encore dans l'application de ces nouvelles règles."

Au-delà de la sensibilisation, les policiers auront le pouvoir d'émettre des constats d'infraction et des contraventions à ceux qui ne respecteront pas le couvre-feu. La contravention varie de 1000 $ à 6000 $.

Le gouvernement est en train de travailler avec le ministère de la Justice et le DPCP pour que les policiers soient munis de constats d'infraction qu'ils pourront remettre sur-le-champ.

" Le gros bons sens fait en sorte qu'il y a des exceptions dans l'application du couvre-feu, tels que les déplacements pour le travail, pour aller chercher un médicament, des raisons humanitaires, des raisons d'urgence, aller promener son animal de compagnie dans un rayon d'un kilomètre. Mais ça va prendre de bonnes raisons pour pouvoir circuler. Il s'agit d'exceptions pour encadrer les urgences. Sinon, on reste à la maison, on ne fait plus de rassemblements qui n'étaient pas permis de toute façon."

Toute personne qui sera hors de son domicile entre 20 h et 5 h aura la responsabilité de faire la démonstration au policier qu'elle a une bonne raison. La ministre suggère ainsi d'avoir en sa possession une preuve que le déplacement est essentiel, telle une attestation de l'employeur ou un reçu de la pharmacie.

"Le couvre-feu ne doit en aucun cas freiner votre volonté de quitter un milieu de vie qui est violent", a insisté la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Les déplacements entre les régions sont non recommandés.

À l'extérieur du couvre-feu, les personnes qui vivent seules peuvent recevoir une personne, mais toujours la même.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média