Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 avril 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Sauvetage de chevreuils à Saint-Ignace-de-Loyola

Beau geste

chevreuil

©archives - L'Action d'Autray

Les chevreuils se rendent à l’île à l’Ours.

Tombés à l’eau parce que la glace s'est rompue sous leurs pattes et ne réussissant pas à monter sur une portion plus solide à proximité malgré environ une heure d’effort, une chevrette et son petit doivent la vie à trois Loyolois. Ils sont venus à leur secours, le vendredi 19 mars.

Les deux bêtes revenaient de l’île à l’Ours après y avoir passé la journée. Des chevreuils s’y rendent à tous les ans au cours de la saison hivernale, suivant ce que raconte Roger Gladu, de la pourvoirie du même nom à Saint-Ignace-de-Loyola. L’endroit n’est pas habité et la nourriture est disponible.

En péril

M. Gladu a eu l’appel téléphonique d’un voisin, Ghislain Beaufort, qui voyait au loin les deux animaux lutter sans succès pour remonter sur la glace.

M. Beaufort et un autre Loyolois, Alexandre Plante, sont montés à bord d’une chaloupe mise à l’eau par M. Gladu. Les deux hommes se sont rendus à la hauteur des deux bêtes et, avec une rame, les ont aidés à finalement remonter sur la glace.

Toutefois, la chevrette s’est couchée et ne bougeait plus. Son petit n’était pas plus en forme. Les deux bêtes ont alors été placées dans la chaloupe pour un retour à la pourvoirie.

À cet endroit, elles ont été déposées sur une palette de bois. Avec un tracteur, M. Gladu les a amenées dans un grand garage qu’il possède. Le chauffage a été mis à un haut niveau. M. Glaude parle de 80 degrés Farenheit. Des couvertures ont été placées sur les bêtes pour tenter de les réchauffer le mieux possible. La chevrette claquait des dents à ce moment.

L’horloge indiquait alors environ 20 heures. Le sauvetage s’était amorcé vers 18h30.

M. Gladu a quitté. Il croyait que l’une des bêtes était morte. Il est retourné dans la bâtisse vers minuit et demi. Il a trouvé les deux bêtes debout, se promenant dans le garage. Il a ouvert les deux portes. Une bête est sortie par l’avant, l’autre par le côté.

Sylvie Longpré et Louis Marchand, deux voisins qui ont observé l’événement et qui nous ont raconté l’histoire, trouvent que le sauvetage est un beau geste de générosité. C’est une chose qui fait du bien de constater en période de pandémie.

Deux autres chevreuils se sont retrouvés dans la même situation, le lendemain. Cette fois, les bêtes ont pu remonter sur la glace grâce au coup de pouce effectué par MM. Gladu et Beaufort, à l’aide d’une rame.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média