Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 avril 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Jocelyn Savoie: 42 ans à s’occuper des yeux des gens

Optométriste berthelais

Savoie Jocelyn

©gracieuseté Sylvie Falardeau - L'Action d'Autray

Jocelyn Savoie.

Ayant développé très jeune un intérêt pour la profession d’optométriste sans songer qu’il allait y faire carrière un jour, le Berthelais Jocelyn Savoie vient de laisser ses appareils après près de 43 ans. Il profite de sa retraite depuis quelques jours.

Le Groupe Iris assure la suite des choses à sa clinique de Berthierville, créée en 1978, ainsi qu’à celle de Lavaltrie, qui s’est ajoutée en 1987. Le personnel demeure en place.

Cheminement

L’optométrie l’a emportée sur la comptabilité chez M. Savoie. Il hésitait entre les deux professions à une certaine époque, mais l’intérêt développé en voyant l’optométriste de la famille à l’œuvre lors de son annuel examen de la vue (il a commencé à porter des lunettes en bas âge) l’a amené à amorcer des études dans le domaine de la santé.

De fil en aiguille, il a bifurqué vers la formation d’optométriste. Après trois ans et demi d’études à l’Université de Montréal, il a obtenu son diplôme et a ouvert sa clinique au mois de juin ’78 à Berthierville. Il est natif de cette localité.

L’évolution technologique a été importante dans la profession. Au début, M. Savoie se souvient que les appareils étaient assez simples. Les choses ont bien changé aujourd’hui. Il cite en exemple les changements pour l’examen du champ de vision ou pour mesurer la pression de l’œil. Il note la caméra pour photographier le fond de l’œil ou l’appareil qui permet d’obtenir une image de la rétine.

Ces appareils, et d’autres, permettent d’obtenir plus rapidement des informations sur la santé des yeux d’une personne. Cela sert au plan préventif. Si requis, l’optométriste peut aller plus loin. Ce peut être le cas, par exemple, lorsque de la dégénérescence maculaire est détectée.

Au fil des ans, M. Savoie a participé à des formations dans le cadre du programme de formation continue de son domaine d’activité.

L’arrivée de la COVID-19 a confirmé sa décision de prendre sa retraite. La fatigue accumulée au fil des ans l’avait amené à envisager de cesser de pratiquer à court terme. «J’avais atteint le niveau de passer à autre chose», dit-il. Mais les éléments entourant le coronavirus l’ont incité à quitter cette année.

«Je ne pouvais même pas socialiser. Il n’y a maintenant pas d’échange», raconte-t-il. M. Savoie explique qu’il pouvait jaser un peu lorsque, par exemple, il recevait un couple. Aujourd’hui, c’est bien différent. Il y a le masque, les produits sanitaires et la désinfection qu’il faut faire entre chaque patient.

«Ç’a passé vite, comme si de rien n’était. J’ai eu beaucoup de plaisir. J’appréciais ma clientèle et ma clientèle m’appréciais», mentionne M. Savoie lorsqu’on lui demande ce qu’il retient de sa carrière.

Il est en mode exploratoire pour sa retraite. Ses enfants lui ont offert des livres sur la photographie et d’autres sujets mais il n’a pas fait de choix sur ce qui meublera dorénavant son temps. En fait, il faudrait plutôt mentionner qu’il sait ce à quoi il se consacrera.

«Je vais jouer mon rôle de grand-père», dit-il. Il a 10 petits-enfants.

Commentaires

13 avril 2021

Dorice piette

Félicitations Jocelyn! . Une retraite bien méritée

14 avril 2021

Lucien Ladouceur

Félicitation Jocelyn et une très bonne retraite méritée, je suis un peu déçu parce que tu va me manqué et que je vais devoir m'habitue à un autre professionnel. Alors profite bien de tout ton temps et merci pour toute les fois que j'ai eu à te consulter.

14 avril 2021

Gérald et Denise Olivier Ménard

Bonjour M. Savoie Bonne retraite. Nous étions vos clients depuis votre début . Merci.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média