Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

07 juin 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Les membres de l’APTS dénoncent le peu d’avancées significatives

Négociations en santé

Grève générale

©Photo gracieuseté - APTS - L'Action d'Autray

Les près de 3000 membres lanaudois de l’APTS se sont réunis pour une grève générale.

Du 7 au 8 juin, les quelques 2800 membres lanaudois faisant partie de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) se sont regroupés pour faire une grève générale. Les négociations étant au ralenti depuis le printemps 2020 environ, les membres ont décidé de sortir dans les rues pour dénoncer la situation.

L’APTS regroupe plusieurs professionnel(le)s travaillant au niveau public dans différents milieux de santé tels que la nutrition, la psychologie, la réadaptation, etc. Peu importe leur domaine, les membres dénoncent la surcharge et la pression qu’ils subissent au travail et parfois même de la violence physique. Pour Kevin Newbury, président de l’ATPS du CISSS Lanaudière, le gouvernement ne prend pas assez en considération la situation actuelle des professionnel(le)s du regroupement. « On ne réussit pas des avancées de façon significative autant sur les conditions de travail que sur les conditions salariales. », explique M. Newbury. Les membres de l’APTS se désolent de voir la qualité des services offerts être touchée par ce manque de temps mais aussi d’employés.

Besoin de renforts

Le salaire est l’une des principales demandes des grévistes, mais ils s’inquiètent particulièrement du manque de main-d’œuvre qui touche la majorité des domaines de la santé. Pour le président, ces deux points sont liés. Il donne l’exemple des psychologues qui quittent pour les cliniques privées à cause de la différence des salaires. «Ça devient plus difficile de les garder dans le réseau public lorsqu’ils peuvent faire un pourcentage beaucoup plus élevé en matière de salaire », déplore-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

Kevin Newbury avoue que depuis le commencement de la grève, les négociations bougent un peu, mais il se dit prêt à continuer et annonce que deux autres journées de grève pourraient être planifiés le 21 et 22 juin prochain si rien ne change.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média