Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 juin 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Naissance d’une nouvelle ferme écoresponsable à Saint-Cuthbert

Ténacité et ingéniosité

famille Beauvais

©gracieuseté - L'Action d'Autray

La famille Beauvais.

Un projet de longue haleine vient de voir le jour à Saint-Cuthbert. La Ferme Beauvais, une nouvelle ferme familiale écoresponsable, y a été inaugurée de façon virtuelle, il y a un peu plus d’une quinzaine de jours.

François Beauvais et Silvia Zarate en sont les propriétaires. Le couple a fait preuve de ténacité et d’ingéniosité pour surmonter les défis de la concrétisation de leur projet.

Vision

Il y a trois ans, le projet de la ferme est né d’une idée qui a mûri longtemps dans l’esprit de la famille Beauvais. Elle s’est concrétisée avec l’achat d’une propriété sur laquelle se trouvait une vieille grange. Cette dernière fut rapidement aménagée afin de répondre aux besoins du projet.

À la suite de l’effondrement de cette bâtisse en période de grands vents, les propriétaires ont dû reporter l’ouverture prévue pour procéder à la reconstruction.

Ne se laissant pas abattre, la famille Beauvais a décidé de profiter de l’occasion pour s’inspirer des plus récentes connaissances et technologies en matière de bâtiment bioclimatique. De plus, on a choisi de reconstruire en favorisant l’utilisation de matériaux durables et écologiques.

La mention écoresponsable regroupe plusieurs concepts et valeurs déterminants aux yeux des propriétaires. On y préconise des modes de production durable, comme la permaculture et l’élevage à l’ancienne. On y met de l’avant l’importance de la famille et le transfert de connaissances vers les générations futures.

Située sur le rang Saint-André, la Ferme Beauvais utilise des méthodes privilégiant le développement durable. Dont l’implantation d’une forêt nourricière et l’aménagement multi-strates de réservoirs fauniques pour la biodiversité.

Les propriétaires s’impliquent dans divers projets collectifs, notamment en étant les initiateurs d’un jardin pédagogique forestier public, en collaboration avec la municipalité cuthbertoise.

En plus de l’élevage sans antibiotiques et sans hormones de plusieurs races d’animaux, dont des porcs rustiques, des poulets à chair et des veaux d’embouche, il est possible d’y visiter une mini ferme.

On y cultive en sol vivant divers végétaux issus de souches ancestrales. Le verger rassemble plusieurs variétés. On y retrouve des pommiers, des pruniers, des poiriers, des noyers, des caryers ovales, des châtaigniers, des chênes, des noisetiers ainsi que de multiples petits fruits (camérisiers, bleuets, argousiers, aronies, kiwis, amélanchiers, cerises).

Tomates, poivrons, piments, oignons, courges, pois, haricots, fines herbes et plantes médicinales y poussent aussi en planches permanentes. Le tout sert, entre autres, à la production artisanale, incluant la transformation et la mise en marché directement à la ferme.

François Beauvais et Silvia Zarate ne s’arrêteront pas là. Ils ont la tête pleine d’idées qu’ils ont bien l’intention de concrétiser au cours des prochaines années. La construction imminente des enclos et pâturages en fait partie. On compte aussi ajouter un nouveau bâtiment qui comprendra une cuisine de transformation et un magasin de vente au détail.

La mise sur pied d’une offre de table champêtre pouvant accueillir jusqu’à 20 personnes et l’aménagement d’un espace récréatif familial sont également prévus. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média