Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

18 août 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Yves Perron veut poursuivre le travail dans Berthier-Maskinongé

Lancement de campagne

Yves Perron

©Photo gracieuseté - L'Action d'Autray

Le député sortant Yves Perron a lancé sa campagne.

Le député sortant de Berthier-Maskinongé et président de campagne pour le Bloc Québécois, Yves Perron, a procédé au lancement de sa campagne, le 18 août, à la Cabane à sucre Chez Dany dans le secteur Pointe-du-Lac.

Fier de son bilan depuis 2019, il dénonce un déclenchement des élections irresponsable de la part du gouvernement libéral, et demande à la population de Berthier-Maskinongé de lui renouveler un appui fort le 20 septembre prochain, afin d’envoyer un signal clair au gouvernement et de poursuivre le travail.

Un bilan plus que positif

Yves Perron rappelle que son élection en 2019 a amené à Ottawa une voix très forte pour Berthier-Maskinongé, pour la défense des agriculteurs, de la langue française et de l’environnement. Afin de continuer de porter la voix des citoyens à la Chambre des communes, Yves Perron a besoin de l’appui de la population une seconde fois : « Pour un mandat ayant duré moins de deux ans, majoritairement en temps de COVID, je considère que mon équipe et moi avons fait un travail colossal. Je souhaite poursuivre afin de terminer ce qui a été commencé », affirme le candidat.

Depuis son élection en octobre 2019, Yves Perron a développé des contacts solides avec les municipalités et les citoyens, et les a accompagnés dans la réalisation de projets qui leur tiennent à cœur. Il veut poursuivre le travail en ce sens avec son équipe afin que les gens de Berthier-Maskinongé se sentent écoutés et surtout entendus et défendus.

Nommé porte-parole en matière d’agriculture, d’agroalimentaire et de gestion de l’offre en début de mandat, ses nombreuses interventions en Chambre en la matière ont porté beaucoup de fruits. C’est notamment grâce à ses nombreux plaidoyers en faveur de la relève agricole si C-208 qui facilite le transfert d’une entreprise agricole ou de pêche à un membre de sa famille sans pénalité fiscale a maintenant force de loi. Notons également l’obtention par le candidat de l’augmentation de la cote de crédit de la commission canadienne du lait pour éviter le gaspillage alimentaire. Les libéraux ont par ailleurs dû réajuster le tir dans le dossier des tests de dépistage de la COVID des travailleurs étrangers temporaires et retirer à l’entreprise Switch Health la gestion de ces tests au Québec. De plus, Yves Perron veillera au grain pour s’assurer que le gouvernement n’autorise pas de rehaussement des seuils de pesticides résiduels sur les aliments acceptés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Il se dit très déçu que le déclenchement de cette élection hâtive fasse mourir au feuilleton l’important projet de loi C-216 qu’il avait présenté pour défendre la gestion de l’offre contre toute concession future lors de négociations de libre-échange. Il entend bien présenter de nouveau un projet de loi en ce sens lors de la prochaine législature.

Un pilier du Bloc

Après avoir joué un rôle clé à titre de président du Bloc Québécois pour la réunification du parti après une période plus difficile, Yves Perron a été élu député de Berthier-Maskinongé. Ses talents de médiateur et de rassembleur ont été reconnus par son chef, Yves-François Blanchet, qui lui a confié la présidence de la campagne du Bloc en 2021. Même s’il sera appelé à conseiller et épauler plusieurs candidats moins expérimentés au cours de la présente campagne, il ne négligera pas son comté et ses électeurs. « Je n’oublierai jamais que c’est grâce aux électeurs de Berthier-Maskinongé que je peux prendre la parole à Ottawa pour défendre les intérêts du Québec et des gens de ma circonscription », assure Yves Perron.

Le Bloc continuera de surveiller les mesures de relance économique

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les critiques constructives d’Yves Perron et de ses collègues bloquistes ont permis de rectifier et bonifier les mesures d’aide aux travailleurs et aux entreprises. C’est également le Bloc Québécois qui a proposé la subvention salariale afin de maintenir le lien d’emploi et de permettre à plusieurs entreprises québécoises de passer à travers la crise. C’est aussi le Bloc qui a demandé que la PCU puis la PCRE soient revues pour les rendre plus incitatives au travail.

Yves Perron se dit à l’écoute des priorités des électeurs de Berthier-Maskinongé, et rappelle l’avancement de dossiers incontournables dans la circonscription, mentionnant entre autres l’accès à Internet haute vitesse, l’amélioration de la qualité de vie des aînés de sa circonscription, dont la pension doit être bonifiée, tel que le demande le Bloc. Il rappelle l’importance de poursuivre le travail amorcé afin de ne pas perdre les gains acquis depuis 2019 à Ottawa : « Permettez-moi de retourner parler en votre nom à la Chambre des communes, et je saurai à nouveau me montrer à la hauteur de votre confiance! », conclut Yves Perron.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média