Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 septembre 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Un projet majeur se concrétise à Lavaltrie

Travaux répartis sur deux ans

travaux

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Les travaux sont débutés sur la rue Notre-Dame.

Construits il y a quelque 60 ans et comprenant notamment des tuyaux de fonte, les réseaux d’aqueduc et d’égout des rues Arcand, L’Espérance, Bord-de-L’Eau, Pauline, Odilon-Boutin, Turnbull ainsi que d’une portion de la rue Notre-Dame sont en voie d’être remplacés. Les travaux sont amorcés depuis trois semaines.

Il s’agit d’un projet de l’ordre de 15 millions $. Lavaltrie compte sur des aides financières de 3,1 millions $ et 2,9 millions $ provenant respectivement de la Taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) et du programme d’infrastructure Québec-Municipalités (PIQM). La différence sera acquittée par le biais d’une taxe de secteur et d’une autre imposée à l’ensemble des contribuables.

Par étapes

«Je suis très heureux que les travaux aient débuté», mentionne le maire Christian Goulet. C’est un dossier qui est travaillé depuis plusieurs années. Il se souvient que lorsqu’il est entré en poste en 2017, ce dossier faisait partie de ceux qui étaient prioritaires. «C’est quelque chose qu’il fallait absolument régler», précise-t-il.

La pression du réseau, dans ce secteur, n’est plus ce qu’elle était. De plus, dans le plan d’intervention de la ville, ce secteur est en tête de liste pour la lutte aux eaux parasitaires (infiltration d’eau dans le réseau d’égout sanitaire, amenant un traitement d’un volume plus important aux installations de traitement des eaux usées).

«C’est une très bonne nouvelle pour l’ensemble des résidents. Il fallait vraiment qu’on procède», commente M. Goulet.

Les travaux débutent à l’automne puisqu’il fallait obtenir le certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques avant d’aller de l’avant.

On procède par phase pour diminuer l’impact sur les résidents. Outre le remplacement des réseaux d’aqueduc et d’égout sanitaire, on installe un égout pluvial, on refait l’infrastructure des rues visées et on procède à un nouveau pavage. Des bordures de béton sont installées.

On fait en sorte de compléter une portion (incluant une première couche d’asphalte) avant d’en amorcer une autre.

La section de la rue Notre-Dame, entre les rues Turnbull et Bord-de-L’Eau, est la première à être touchée. C’est là que sera installé le collecteur d’égout. Il faut effectuer ce volet avant d’amorcer d’autres étapes. Normalement, cette portion devrait être terminée au début du mois de novembre. Si la température automnale le permet, la rue Arcand, entre les rues Notre-Dame et Pauline, sera ensuite touchée.

Par après, les travaux reprendront au printemps.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média