Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

13 septembre 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Ruth Ellen Brosseau s’engage à rendre la vie des gens plus abordable

Prix des maisons et des logements

Ruth Ellen Brosseau et des gens

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Ruth Ellen Brosseau veut rendre la vie des gens plus abordable.

Porte-couleurs du NPD dans Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau veut mettre un frein à la hausse du prix des maisons et des logements qui fait de plus en plus mal au budget des citoyens de la circonscription.

«Les gens sont prisonniers de la spéculation immobilière et du manque de logements abordables», déplore-t-elle.

Propositions

Mme Brosseau met en lumière que, d’un côté, ils ont de la difficulté à trouver un endroit décent à louer à un prix acceptable. De l’autre, la hausse du prix des maisons leur complique l’accès à la propriété.

«Pour que ça change, nous devons mettre fin à la spéculation immobilière et construire plus de logements abordables», affirme-t-elle.

Mme Brosseau met en lumière que la hausse du prix de habitations se fait sentir jusque dans Berthier-Maskinongé où de plus en plus de jeunes familles doivent renoncer à leur projet d’acheter une première maison. Ce n’est plus un problème strictement rencontré dans les grands centres urbains.

Elle déclare qu’un ménage familial qui désire s’installer à Lavaltrie, Berthierville ou Pointe-du-Lac doit maintenant prévoir débourser entre 300 000$ et 400 000$ pour l’achat d’une maison.

«Le manque de logements abordables est un problème qui dépasse les frontières des grandes villes. Lorsque ce n’est pas le prix qui est trop élevé, le loyer est insalubre ou carrément introuvable», maintient-t-elle.

Mme Brosseau évalue qu’il y a un besoin urgent de logements abordables dans certaines parties de la circonscription. «Il faut dès maintenant créer des logements de qualité et abordables, mettre en place un taxe de 20% pour les acheteuses et les acheteurs étrangers et doubler le crédit d’impôt pour l’achat d’une première maison», mentionne-t-elle.

Pour rendre la vie des gens plus abordable, elle propose d’autant plus d’augmenter le supplément de revenu garanti pour les aînés, de plafonner les prix des forfaits cellulaires et d’Internet Haute Vitesse et de mettre en place un régime d’assurance-médicaments public et universel. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média