Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

16 octobre 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Ville Saint-Gabriel souhaite une étude sur le regroupement

Une question de gros bon sens

Gravel Gaétan

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Le maire de Ville Saint-Gabriel, Gaétan Gravel.

Armé d’un mandat fort à la suite de l’élection par acclamation de l’ensemble de son équipe, le maire de Ville Saint-Gabriel, Gaétan Gravel, débute son nouveau mandat en souhaitant ardemment la mise en place d’une étude sur un possible regroupement entre sa localité et Saint-Gabriel-de-Brandon.

«C’est une simple question de gros bon sens», déclare-t-il, faisant valoir qu’il y a deux maires, deux Hôtels de ville, deux services de travaux publics, deux sites web, deux pages Facebook, deux centres multifonctionnels, 14 élus et 33 fonctionnaires municipaux pour une population de moins de 5500 habitants du Grand Saint-Gabriel.

Se questionner

À ses yeux, la moindre des choses serait de se questionner à savoir si un regroupement municipal, dans un tel contexte, serait pertinent afin de faire économiser de l’argent aux citoyens.

Il soutient qu’une telle étude permettrait de répondre à trois objectifs précis. «Cela nous permettrait de poser un regard sur les aspects socioculturel, économique, géographique et politique à considérer, d’examiner les impacts financiers et fiscaux qu’aurait un regroupement, notamment sur la charge fiscale des contribuables et, enfin, d’identifier les principaux enjeux d’un regroupement», fait-il remarquer.

Il croit qu’une telle étude permettrait d’y voir enfin plus clair. «Une étude ne mène pas directement au regroupement. C’est un long processus, qui est rigoureux et qui est mené conjointement par les deux municipalités», précise-t-il.

De plus, M. Gravel mentionne qu’à ce stade-ci, il est complètement faux et irresponsable de prétendre qu’un regroupement municipal mènerait à une hausse de taxes pour les citoyens de Saint-Gabriel-de-Brandon.

«En cas de regroupement municipal, les dettes actuelles de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon et celles de Ville Saint-Gabriel pourraient, une fois la nouvelle municipalité créée, demeurer à la charge respective des contribuables des anciennes municipalités, sauf les dettes qui doivent faire l’objet d’une mise en commun à l’ensemble du territoire de la nouvelle ville», mentionne-t-il.

Enfin, il se questionne sur l’attitude adoptée par la municipalité voisine dans ce dossier. «Je ne comprends pas pourquoi le maire Frigon et ses conseillers de Saint-Gabriel-de-Brandon refusent catégoriquement de mettre en place une étude sur le regroupement. En agissant ainsi, ils freinent dangereusement le développement régional et, par conséquent, cela affecte malheureusement leurs propres citoyens», constate-t-il.

M. Gravel invite les citoyens des deux municipalités à demander publiquement la tenue d’une étude sur le regroupement municipal. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média