Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

23 novembre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Des services soutenus dans la région malgré la pandémie

CISSS de Lanaudière

CISSS Lanaudière

©(Photo - archives) - L'Action d'Autray

Malgré les impacts de la pandémie, le bilan annuel du Centre intégré en santé et services sociaux de Lanaudière rapporte un surplus de 2,2 millions de dollars.

Le terme récurrent au cours de la présentation du bilan annuel 2020-2021 du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière a clairement été <@Ri>pandémie<@$p>. Présenté le 15 novembre lors d’une conférence virtuelle, la présidente-directrice générale, Maryse Poupart, a voulu saluer les efforts fournis par le personnel de la santé à travers les défis qu’il a dû traverser durant cette année sans précédent.

Maryse Poupart

©Photo gracieuseté - L'Action d'Autray

Maryse Poupart, la présidente-directrice générale du CISSS de Lanaudière, se dit très contente du travail accompli par le personnel de la santé pour surmonter les défis de la pandémie.

Quelques événements ont marqué l’année 2020-2021 du CISSS de Lanaudière, le principal étant l’apparition de la Covid-19. « La lutte contre la pandémie nous a occupés, mais, sans équivoque, tout le monde a été au rendez-vous », soutient Mme Poupart. Cette dernière se dit tout de même consciente des enjeux d’approvisionnement et d’acquisition qui étaient présents au tout début concernant, notamment, les masques N95, les blouses jetables et autres équipements utilisés en grande quantité par les employés.

La directrice des ressources financières, Chantal Garneau, a d’ailleurs indiqué que le CISSS de Lanaudière avait enregistré des dépenses additionnelles de 250 millions durant la pandémie. Ces coûts, financés par le ministère de la Santé et des Services sociaux, ont permis, entre autres, de rehausser le soutien à domicile, d’augmenter les ressources dans les CHSLD ou encore d’appuyer le programme de soutien aux organismes communautaires. Avec toute l’aide reçue, soit par le Ministère ou par d’autres investissements, Mme Garneau annonce un surplus de 2,2 millions de dollars.

En plus de ces dépenses, la PDG explique que de nouvelles technologies ont été implantées « à une vitesse éclair ». Les lieux ont aussi été réaménagés afin d’être plus sécuritaires, à la fois pour les patients mais aussi pour les employés : « Avec les différentes instances syndicales, il y a eu des visites des milieux pour s’assurer que les mesures mises en place permettaient d’avoir un environnement sécuritaire. »

Publicité

Défiler pour continuer

Maryse Poupart avoue que certaines activités ont subi du « délestage », mais que beaucoup d’efforts ont été mis afin d’assurer les services prioritaires : « Nous sommes venus aligner les ressources pour faire en sorte de donner les soins nécessaires à notre clientèle. »

Roulement de personnel

«Nous avons été à court d’employés, déclare d’entrée de jeu Mme Poupart. Mais l’année 2020-2021 a vraiment été marquée par un nombre record d’embauches parce que plusieurs secteurs sont venus prêter main-forte. »

Elle ajoute que 600 préposées aux bénéficiaires se sont jointes aux équipes du CISSS de Lanaudière et que, au total, 7000 employés avaient été engagés dans l’institution, tous secteurs confondus.

Elle rappelle que 22 000 cas de Covid-19 ont été confirmé dans Lanaudière et que 502 personnes en sont décédées. Maryse Poupart se dit toutefois très satisfaite de la contribution et de la mobilisation du personnel du CISSS de Lanaudière lors de la campagne de vaccination ainsi que pour le maintien des services dans la région. « Malgré les ajustements que les gens ont dû suivre, malgré le manque de ressources, malgré des personnes malades dans notre personnel, nous avons réussi à maintenir une offre de service à la population », précise-t-elle.

Autre moment fort

L’année 2020 a également été assombrie par le décès de Joyce Echaquan au Centre hospitalier de Lanaudière. Maryse Poupart a voulu transmettre ses pensées à la famille de la défunte. À son arrivée au poste de PDG, elle a déclaré que le conseil d’administration avait déjà annoncé beaucoup d’actions et qu’elle s’est donc affairée à les mettre en place en priorisant l’entretien des liens avec la communauté autochtone dans le but de rétablir la confiance.

« Soyez assurés que le CISSS de Lanaudière met tous les efforts au quotidien pour donner les meilleurs soins à sa population. Mais ce drame, nous nous sommes promis de ne jamais l’oublier, pour faire en sorte que ça ne se reproduise pas », jure Mme Poupart.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média