Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

07 juin 2022

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Plus de 800 signatures réclamant la protection des berges

Dépôt d’une pétition à la Chambre des Communes

groupe à Ottawa

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Quatrième en partant de la gauche, Yves Perron est en compagnie de Pierre Lahaie (conseiller à Berthierville), Roy Grégoire, Jean-Luc Barthe (maire de Saint-Ignace-de-Loyola), Pierre-Luc Guertin (conseiller à Sant-Ignace-de-Loyola), Xavier Barsalou-Duval, Alain Goyette (maire d’Île Dupas) et André Villeneuve (maire de Lanoraie).

Des citoyens tentent de forcer la main à Ottawa pour qu’il prenne rapidement une série d’actions concrètes pour la protection des berges du fleuve Saint-Laurent. Une pétition de plus de 800 noms a été déposée en ce sens à la Chambre des Communes, il y a quelques jours, par le député Yves Perron (Berthier-Maskinongé), qui a parrainé la démarche.

Initiateur de la pétition, Roy Grégoire, un citoyen de Saint-Ignace-de-Loyola, était présent dans la tribune lors du dépôt en compagnie d’une délégation de plusieurs maires et représentants de municipalités de la circonscription de Berthier-Maskinongé. La pétition est accompagnée d’une série de résolutions d’appui votées par la MRC de Maskinongé et divers conseils municipaux de la circonscription.

Contrer l’érosion

Les signataires demandent au gouvernement fédéral de mettre en place un programme de protection des berges du fleuve Saint-Laurent en prenant des mesures adéquates pour contrer l’érosion et assurer un environnement sécuritaire, telles qu’une règlementation imposant une limite de vitesse selon les types de navires et la mise en place et l’entretien d’ouvrages de protection des berges.

Rappelons que le gouvernement fédéral a mis fin au programme de protection des rives en 1997. «Nos municipalités riveraines et leurs citoyens sont depuis ce temps laissés à eux-mêmes devant une érosion de plus en plus importante. Nos petites municipalités riveraines sont présentement contraintes de procéder à des coûteux travaux d’urgence sans aucun soutien. Il est grand temps que le fédéral agisse et prenne au sérieux la protection des berges du Saint-Laurent. Le laxisme et l’abandon, ça suffit!», a tranché le député Perron.

Les citoyens de Berthier-Maskinongé rejoignent dans cette démarche ceux de Pierre-Boucher-les-Patriotes-Verchères. Ces derniers ont obtenu le droit de lancer un recours collectif, l’automne dernier.

«La pétition n’est qu’une étape dans la mobilisation citoyenne. Nous allons maintenant tenir des assemblées et voir à organiser la suite des choses. L’objectif, c’est de gagner un appui du fédéral dans le dossier avant de se rendre au recours en justice mais, s’il le faut, nous envisagerons aussi un recours collectif», a affirmé M. Perron.

«Plutôt que de mettre ses pattes dans les juridictions du Québec et de retenir l’argent avec des conditions, le fédéral devrait s’occuper de ce qui le regarde! L’érosion des berges du Saint-Laurent, c’est sa responsabilité! Il faut agir et soutenir nos municipalités et leurs citoyens! Je suis très heureux d’avoir le soutien des gens de la Rive Nord dans la démarche. Plus on est nombreux, plus nous avons des chances de faire plier le gouvernement», s’est réjouit le député Xavier Barsalou-Duval (Pierre-Boucher-les-Patriotes-Verchères).

L’initiateur de la pétition, Roy Grégoire, s’est montré extrêmement satisfait de la démarche jusqu’à maintenant. «L’érosion des berges est un problème majeur que nous vivons depuis longtemps. Nous sommes très heureux de voir nos élus nous soutenir dans cette revendication. Je sais que ce n’est pas terminé mais ça fait du bien de voir nos élus avec nous. C’est encourageant», a-t-il dit.

Yves Perron assure qu’il poursuivra son travail dans ce dossier tant qu’il n’y aura pas une réelle reprise par le fédéral de ses responsabilités face aux berges, aux riverains et aux municipalités qui longent le fleuve.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média