Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

15 juin 2022

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

La SQ intervient contre la drogue dans De D’Autray

Mandeville, Saint-Gabriel-de-Brandon

gyrophares

©archives - L'Action d'Autray

La SQ est intervenue à Mandeville et Saint-Gabriel-de-Brandon.

La Sûreté du Québec a effectué récemment deux interventions pour contrer la drogue dans la MRC de D’Autray. Elle se sont déroulées à Mandeville et à Saint-Gabriel-de-Brandon.

Dans chaque cas, une personne a été interpelée. L’homme et la femme pourraient faire face à des accusations en vertu de la Loi sur le cannabis.

Interventions

La première intervention a eu lieu le vendredi 27 mai. Les enquêteurs du poste de la MRC de D’Autray se sont rendus sur le Chemin du Parc à Mandeville à la suite d’informations reçues du public.

Publicité

Défiler pour continuer

Sur place, un homme de 63 ans a été arrêté pour possession et production de cannabis. Plus de 1700 plants et boutures de cannabis ont été trouvés dans une résidence et à l’extérieur de celle-ci, ainsi que plus de 150 grammes de haschich. Du matériel servant à la production de cannabis a également été saisi. L’homme a été libéré. Il pourrait faire face dans le futur à des accusations en vertu de la Loi sur le cannabis.

La deuxième s’est déroulée vers 21h10, le mercredi 1er juin. Les policiers du poste auxiliaire de la MRC de D’Autray ont intercepté une automobile à Saint-Gabriel-de-Brandon dans le cadre de leur patrouille régulière. Ils ont trouvé plus de 860 boutures de cannabis dans le véhicule. La conductrice, une femme de 25 ans, a été arrêtée et pourrait être accusée de possession de plants de cannabis dans le futur en vertu de la Loi sur le cannabis. Le véhicule impliqué a été saisi comme bien infractionnel.

Les deux cas démontrent que la lutte aux plantations illégales et à la contrebande de cannabis se poursuit. Tous sont appelés à y contribuer, des patrouilleurs jusqu’aux équipes dédiées à la contrebande, en n’oubliant pas la collaboration des citoyens.

La Sûreté du Québec rappelle que les citoyens peuvent transmettre toute information relative à des activités illicites en communiquant avec la centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média