Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

14 juillet 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Le variant BA.5 est maintenant prédominant au Québec

Bilan de situation

Marie-France Raynault

©Photo Capture d'écran - L'Action d'Autray

La conseillère médicale stratégique senior de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, Dre Marie-France Raynault.

La conseillère médicale stratégique senior de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, Dre Marie-France Raynault, a fait le point sur l'évolution de la situation actuelle de la COVID-19 au Québec. Elle a également rappelé ce que signifie apprendre à vivre avec le virus.

« L’été et les vacances sont bien entamés et il est important de faire le point sur la situation épidémiologique et parler des précautions à prendre. »

Mme Raynault a annoncé que le variant BA.5 a pris de l’ampleur au Québec et est devenu prédominant. « Ce variant représente 43 % des cas. »

La conseillère stratégique a déclaré que depuis une semaine, la croissance des cas au Québec tend à se stabiliser, mais qu’elle varie selon les régions. « Certaines régions sont encore en croissance de cas, tandis que d’autres ont atteint un plateau. »

Publicité

Défiler pour continuer

La forte transmission communautaire est due au variant BA.5 qui se transmet très facilement.

Les hospitalisations sont en hausse et Marie-France Raynault a mentionné que l’augmentation devrait se poursuivre puisque les hospitalisations surviennent quelques semaines après l’infection. « Toutefois, les hospitalisations aux soins intensifs sont en moindre proportion que dans les vagues précédentes. Ça démontre que la vaccination fonctionne pour prévenir contre les complications graves. »

La conseillère a aussi précisé que tous les patients ne sont pas hospitalisés en raison de la Covid. Certains ont une infection, mais sont hospitalisés pour une autre raison.

Marie-France Raynault a voulu rappeler ce que ça veut dire de vivre avec la Covid-19. « Il semble que les Québécois ont des interprétations variées. Vivre avec le virus, c’est prendre des mesures simples et efficaces qui s’intègrent bien dans une vie normale. »

Voici les mesures à prendre pour vivre avec le virus :

S’abstenir de sortir si on a des symptômes et porter un masque si on doit absolument le faire.

Ne pas se présenter sur les lieux de travail ou dans des rassemblements avec des symptômes.

Passer un test de dépistage en cas de symptômes.

Si le test est positif, respecter la période d’isolement qui doit être d’au minimum cinq jours ou plus si les symptômes persistent.

Se rappeler qu’on demeure contagieux pendant 10 jours. De la 5e à la 10e journée, éviter les rassemblements et porter le masque.

Toujours garder un masque sur soi et le porter dans les endroits où la proximité est présente comme les transports en commun.

Tenir des activités à l’extérieur et aérer son domicile.

La Santé publique recommande une dose de rappel pour les adultes au moins trois mois après la dernière dose ou une infection. Tous les jeunes de 12 à 18 ans qui le souhaitent, en raison de leur état de santé ou de leur occupation, peuvent également obtenir une dose de rappel. La Santé publique est en attente de l’avis du comité d’immunisation du Québec concernant le vaccin Moderna pour les enfants âgés de six mois à cinq ans qui a été approuvé par Santé Canada.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média