Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 août 2022

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le maire de Saint-Ignace-de-Loyola intercède pour les usagers du tunnel La Fontaine

Affluence à la Traverse et travaux au tunnel

Barthe Jean-Luc

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Jean-Luc Barthe.

Anticipant que plus de personnes qu’à l’habitude utiliseront la Traverse Saint-Ignace-de-Loyola/Sorel-Tracy en raison de la fermeture de voies du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à cause des importants travaux qui s’y accentuent, le maire de Saint-Ignace-de-Loyola, Jean-Luc Barthe, demande qu’il n’y ait pas de hausse de tarifs jusqu’en 2025.

Il souhaite que les usagers du tunnel qui choisiront l'alternative de la Traverse, comme les utilisateurs réguliers du lien Saint-Ignace-de-Loyola/Sorel-Tracy, ne subissent pas d'augmentation. Il rappelle que l'accès au tunnel est gratuit. Sa demande est adressée au ministre des Transports, François Bonnardel, qui chapeaute la Société des traversiers du Québec.

Travaux

Dès l’automne, une seule voie du tunnel sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal. Cette configuration demeurera en place jusqu’en 2025.

Cette mesure vise, suivant ce qu’a annoncé le ministère des Transports du Québec (MTQ), le jeudi 4 août, à faire face à la nécessité d’y réaliser des travaux plus importants qu’attendu. Ils permettront d’assurer la durabilité de l’infrastructure pour 40 ans sans autre intervention majeure.

Divers enjeux techniques d’envergure, notamment la dégradation plus importante que prévu de la voûte du tunnel, ont forcé le MTQ et l’entrepreneur responsable des travaux, Renouveau La Fontaine, à revoir les méthodes de travail, la séquence des interventions et le scénario de mobilité. Il est ressorti de cette analyse que la fermeture d’un tube de circulation à la fois permettrait de réaliser les travaux le plus efficacement, sans prolonger les entraves majeures de plusieurs années.

«Je ne vous cacherai pas ma déception face à cette mauvaise nouvelle mais nous n’avons malheureusement pas le choix de procéder ainsi», a déclaré M. Bonnardel. Il s’est dit très conscient des impacts qu’occasionnera la prolongation du chantier de réfection du tunnel sur la vie des résidentes et résidents de la région métropolitaine.

«Rénover une vieille infrastructure routière, c’est un peu comme rénover une vieille maison. Parfois, on a de très mauvaises surprises, et c’est le cas ici», a-t-il ajouté. Il encourage tous ceux qui empruntent régulièrement le tunnel à repenser leurs déplacements afin de limiter le temps perdu dans la congestion.

M. Barthe espère être entendu favorablement par M. Bonnardel. Habituellement, les tarifs sont haussés annuellement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média