Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

07 novembre 2022

Communiqué L'Action d'Autray - infolanaudiere@lexismedia.ca

Le député Yves Perron dresse le bilan de sa mission en Thaïlande

Il réagit aussi à l’énoncé économique de l’automne

Yves Perron

©Photo gracieuseté - L'Action d'Autray

Le député de Berthier-Maskinongé, Yves Perron.

De retour en Chambre de sa mission dans le cadre du 30e Forum parlementaire d’Asie-Pacifique, Yves Perron replonge dans les dossiers de la circonscription, fier d’avoir accompli un travail aux répercussions importantes à l’étranger sur les orientations politiques des pays membres de l’organisation.

Le député de Berthier-Maskinongé a entre autres siégé sur le groupe de travail de la condition des femmes avec sa collègue conservatrice, Lianne Rood. Leurs efforts conjoints auront porté leurs fruits pour faire adopter un amendement à une motion visant l’implication des femmes dans la relance post-Covid.

Cette proposition, faite dans un cadre transpartisan, aura agacé les délégués de la Fédération de Russie : « Lorsque nous avons demandé à ajouter à l’énoncé que les femmes doivent être libres de contribuer à la relance des pays membres, qu’elles ne doivent pas être cloîtrées dans un rôle traditionnel dépassé, les Russes ont grimacé. Ce ne fut pas évident non plus lorsqu’il a été question de parentalité. C’est après leur avoir dit que nous n’accepterions pas de voter pour la motion sans l’amendement qu’ils ont dû plier. Vu que les décisions étaient prises par consensus, la pression sur eux était forte », mentionne M. Perron.

Le député a aussi eu la chance de rencontrer les membres de plusieurs délégations internationales auxquelles il a remis des épinglettes à l’effigie du drapeau du Québec. Il était important pour lui de rappeler sur toutes les tribunes l’existence de la nation québécoise, une nation distincte de celle du Canada, ayant sa propre langue, ses modèles sociétaux et son ambition toujours forte de fonder un pays.

Ces explications lui auront valu plusieurs questions, mais aussi plusieurs remarques sympathiques de représentants d’États souverains d’Asie-Pacifique, qui eux aussi, dans leur histoire, ont été conquis par la force des armes. « C’était vraiment agréable de voir autant de petits fleurdelisés sur les vestons des gens que j’avais rencontrés autour des tables de discussion », dit-il.

M. Perron, à la suite de l’énoncé économique de Mme Freeland, se dit déçu des annonces faites par la ministre des Finances. Bien qu’il salue la présence de quelques mesures pour faire face à l’inflation, il considère que l’exercice consistait essentiellement à une répétition de petites mesures déjà annoncées par le passé. « Cela devient très frustrant de voir ce gouvernement répéter ses mêmes petites annonces plusieurs fois et ne pas agir concrètement. Rien pour l’assurance-emploi, rien pour nos aînés et des discours vides », précise le député.

Au niveau local, il espère aussi voir bientôt un programme pour contrer l’érosion des berges et des sommes pour les tours cellulaires. « Plusieurs citoyens nous parlent régulièrement de leurs terrains en bande riveraine qui disparaissent à cause de l’érosion, ou encore des trous de couverture cellulaire. »

Au sujet du dossier agricole, le député s’attendait aussi à une annonce pour les compensations visant les producteurs sous gestion de l’offre à la suite de l’Accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique. « Les ententes sont signées, on sacrifie notre monde, puis on les fait attendre des années avant de leur verser les compensations promises! L’engagement était de verser les compensations à l’automne, puis l’automne il avance rapidement! Il nous faut des actions concrètes », explique le député de Berthier-Maskinongé.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média