Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 novembre 2023

Sarah Yergeau - syergeau@medialo.ca

Bientôt 20 livres pour l’auteur Berthelais Jean-Pierre Veillet

Création littéraire et arts de la scène

Jean-Pierre Veillet et Patrick Plante

©Photo L’Action D’Autray – Sarah Yergeau - L'Action d'Autray

Jean-Pierre Veillet (à droite) en avant de sa demeure, accompagné de Patrick Plante, conseiller municipal du district trois de Berthierville.

Sarah Yergeau | syergeau@medialo.ca 

Fondateur de la maison d’édition Mine d’Art, Jean-Pierre Veillet est un auteur qui se concentre sur la création d’histoires pour enfants, qu’il illustre lui-même, en plus d’en sculpter les personnages et de présenter des spectacles d’animation un peu partout dans la province et au Canada, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.  

Autrefois enseignant d’arts plastiques et d’art dramatique, l’auteur et artiste s’amuse à se déguiser en clown et à présenter ses œuvres de manière ludique dans de nombreuses écoles, à travers ses personnages qu’il sculpte en ciment. Lors de ses prestations, il en profite pour interagir avec les enfants et stimuler leur imagination, afin d’éventuellement susciter un goût pour la lecture et la littérature. « Je ne le fais pas pour le salaire. Mon gagne-pain, c’est de répandre la joie partout autour de moi. »   

En entrevue exclusive avec L’Action D’Autray, Jean-Pierre Veillet dévoile ses trois futurs livres qui sortiront d’ici 2024.  

« Je vais prochainement sortir un livre de voitures à connotation humoristique, dont une auto hybride et une autre encore plus snob parce qu’elle fonctionne à l’énergie solaire. Je vais aussi créer un livre sur les fermes, à la suite de mon voyage au Nouveau-Brunswick. Je me rends compte que je connais mal les vaches », dit-il en riant de bon cœur. 

Quant au troisième livre, il se veut la suite de son ouvrage <@Ri>DiNoahsaurus<@$p> et c’est pour cette raison que M. Veillet a convoqué deux conseillers municipaux de la région, afin de faire la promotion de son spectacle qui débutera prochainement, dans l’espoir de le donner au cœur même de sa municipalité. 

« J’ai fait mes premiers spectacles ici, à l’école Saint-Joseph, grâce à une enseignante à Berthierville. Cela m’a permis de roder une de mes premières tournées et j’aimerais bien continuer à m’impliquer dans ma région. Berthierville doit se soulever et promouvoir la culture. »  

Amélie Lebrun et Patrick Plante, conseillers municipaux des districts six et trois de Berthierville, offrent leur soutien à l’auteur parce qu’ils estiment avoir foi en la culture et la littérature au sein de leur communauté. « J’ai rencontré Jean-Pierre lors de ma campagne électorale et depuis, je vois son implication et toute l’énergie qu’il met dans son travail. En tant que conseiller municipal, je suis présent aujourd’hui pour l’appuyer et lui permettre de réaliser ses projets ici à Berthierville », témoigne M. Plante.  

 Une maman pour DiNoahsorus 

Une trouvaille inusitée, qui fut une révélation pour l’auteur dans la création de ce troisième livre et de ce tout nouveau spectacle, était également le motif de la visite des conseillers municipaux.  

En effet, alors que DiNoahsorus existait déjà, sa maman est un impressionnant costume que Jean-Pierre Veillet a déniché cet été à Hawkesbury en Ontario, alors qu’il appartenait à un particulier. C’est de cette mascotte qu’est né le personnage de Moonna.  

« Dans l’histoire, la maman de DiNoahsorus a été découverte dans une grotte perdue dans Charlevoix en août 2023 par Gérald L’Avant Turier, un de mes autres personnages, alors qu’il visitait un mont dans l’espoir d’y trouver des roches pour ses collections. Tandis qu’il était en train d’escalader, une de ses roches est tombée dans un trou. Par curiosité, il est entré dans la grotte pour y trouver Moonna, une tyrannosaure végétalienne ». 

L’écrivain raconte qu’il a bien pensé à ses choses en créant un dinosaure végétalien, afin d’enchanter les enfants plutôt que de susciter la peur. « Les jeunes me disent qu’ils aiment mes dinosaures parce qu’ils n’ont pas peur de se faire croquer », s’exclame l’auteur.  

 Un spectacle organisé avant même la fin de l’histoire 

« L’histoire de Moonna est presque entièrement écrite. J’en suis à 1000 mots sur environ 1500. Même si je n’ai pas tout à fait terminé l’écriture, j’ai déjà tout scénarisé mon spectacle. »  

Jean-Pierre Veillet ne peut exécuter cette prestation seul parce qu’il y a trois dinosaures à incarner. Ainsi, son petit-fils de 8 ans, Noah, fera ses débuts sur scène aux côtés de son papi.  

« Mon petit garçon Noah interprètera DiNoahsorus dans le spectacle, alors que c’est un jeune athlète de Trois-Rivières qui enfilera le costume de Moonna, qui pèse quand même 150 livres et moi je serai en clown sur un dinosaure gonflable », projette M. Veillet. 

Il se dit très enthousiaste à l’idée de cette nouvelle série de prestations. « C’est un spectacle qui demande beaucoup d’énergie, mais on en reçoit beaucoup aussi. Ça va être quelque chose pour les gens : on va les intéresser à la littérature, je veux donner cette piqure. »  

Si les choses vont bon train, Jean-Pierre Veillet animera la Saint-Jean-Baptiste 2024 à Saint-Norbert avec ses dinosaures. « Les gens aiment la fantaisie, se faire raconter des histoires. Je suis certain que le projet va se concrétiser », avance-t-il.  

L’artiste clownesque confirme qu’avec ses trois nouveaux livres, il sera rendu à 20 livres dans sa carrière d’écrivain et d’illustrateur.  

Après toutes ses années dédiées à la littérature, Jean-Pierre Veillet continue de trouver un sens à ses aspirations.  

« Je le vois que je donne de la joie de vivre aux enfants et aux familles, tel est mon futur. Ils ouvrent un livre, je les fais rire, je suis le clown qui fait lire les enfants. Je vais aussi chercher mon inspiration d’eux, ça me donne toujours plein d’idées ». 

Il conclut en confiant qu’en littérature, s’il y a bien quelque chose de précieux, c’est de rencontrer les gens qui font vivre son art. 

 Berthierville n’a pas fini d’en avoir plein la vue 

Un projet de salon du livre à Berthierville plane dans l’air. Pour l’occasion, Jean-Pierre Veillet compte réunir de nombreux auteurs de la région, mais également des artistes peintres et des musiciens, ce qui serait en fait, comme il précise, un salon sur l’art en général. L’auteur est également dans des procédures pour étendre son auditoire en Europe.  

Moonna Dinosaure végétalien Jean-Pierre Veillet

©Photo L’Action D’Autray – Sarah Yergeau - L'Action d'Autray

Moonna est le personnage qu’a créé Jean-Pierre Veillet suite à l’acquisition de ce costume tout inclus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média