Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 février 2024

Jason Joly - jjoly@medialo.ca

Une boutique pour découvrir la chaleur de l’Amérique latine au sein de Joliette

Découvertes

Tuk Tuk Marché latino

©Photo gracieuseté - L'Action d'Autray

Depuis juin 2023, José Victor Rucal Salguero et Amélia Couturier peuvent accueillir leurs clients dans leur boutique de Joliette.

Afin d’offrir des produits de chez eux aux nouveaux arrivants d’origine latine, José Victor Rucal Salguero et Amélia Couturier ont décidé de créer Tuk Tuk Marché latino. Située à Joliette, la boutique offre une grande gamme d’aliments en provenance, entre autres, du Mexique et du Guatemala. Le couple espère que l'entreprise permettra aux travailleurs étrangers de se sentir moins dépaysés en choisissant de la nourriture qu’ils reconnaissent, mais qu’elle incitera aussi les Lanaudois à découvrir les saveurs d’Amérique latine.

Originaire du Guatemala, José Victor Rucal Salguero réside au Québec depuis 2020. Il a travaillé dans une ferme de poules à Saint-Gabriel-de-Brandon avant de quitter pour Montréal et d’être engagé dans un marché latino. Pour M. Salguero, cet emploi a été primordial puisqu’il lui a apporté beaucoup de connaissances et de ressources afin de savoir comment gérer une compagnie comme celle qu’il allait développer plus tard. « J’ai commencé à connaitre les fournisseurs des différents produits parce que c’est moi qui faisais les commandes et qui les plaçais. J’étais le responsable d’entrepôt », explique-t-il.

Quelques amis de M. Salguero et de Mme Couturier leur ont suggéré de créer leur propre marché latino, dont une connaissance qui était très emballée à l’idée de collaborer avec eux pour mettre sur pied une entreprise à Terrebonne. Toutefois, puisque le couple avait déménagé à Joliette, la distance posait problème. L’idée d’implanter un marché latino au sein de Lanaudière restait cependant toujours un projet que les Joliettains aspiraient à mettre en place. Alors que le nord de la région emploie beaucoup de travailleurs provenant d’Amérique latine et que la plupart n’ont pas les moyens de se déplacer jusqu’à Montréal pour acheter des produits de chez eux, José Victor Rucal Salguero et Amélia Couturier ont décidé d’implanter leur projet à Joliette.

Des idées plein la tête

Tuk Tuk Marché latino a donc été enregistré en juin 2023 et a pignon sur rue depuis au 1375b rue Ernest-Harnois. « Pendant tout l’été, nous avons travaillé et nous avons ouvert officiellement nos portes en septembre », indique Mme Couturier. Les clients peuvent commander des aliments sur le site de la compagnie et se les faire livrer, mais ils peuvent également venir en boutique pour choisir ces mêmes produits. Le couple constate d’ailleurs une forte demande de la part des travailleurs étrangers. Bien que des épiceries commencent à diversifier leurs tablettes, M. Salguero précise qu’il n’y a pas un gros marché. Ainsi, de plus en plus de personnes viennent en magasin. Les entrepreneurs accueillent principalement des clients originaires d’Amérique latine, mais ils ont aussi eu une belle surprise avec la visite d’une Québécoise qui partage sa vie avec un Guatémaltèque. Celle-ci était heureuse d’avoir accès à ces produits près de chez elle et M. Salguero et Mme Couturier avaient acquis une cliente qui résumait bien leurs objectifs principaux. « Nous avons deux idées, soit d’offrir aux travailleurs étrangers des produits latinos, mais aussi de faire découvrir des saveurs d’ailleurs aux Québécois », affirme Mme Couturier.

Le couple a beaucoup de projets pour développer l’offre de la boutique. José Victor Rucal Salguero dévoile qu’il souhaiterait pouvoir préparer de la nourriture faite comme dans son pays d’origine. Il raconte en rigolant que certains pains connaissent une forte demande auprès des Québécois. Puisqu’ils sont sucrés, ceux-ci aiment beaucoup les manger comme desserts : « Mais ce ne sont pas des desserts! C’est juste du pain! » Pour cette initiative, les entrepreneurs pourraient ainsi compter sur l’aide d’un ami mexicain qui est boulanger de formation. « Il nous a montré toutes les recettes de pain et il aimerait que nous fassions cela ensemble », ajoute Amélia Couturier.

D’autres connaissances du couple, qui sont d’origine colombienne, s’affairent à cuisiner des plats pour les livrer aux travailleurs étrangers dans les fermes. Tous seraient donc prêts à collaborer pour offrir ce service au sein de Tuk Tuk Marché latino. « Depuis que nous avons créé l’entreprise, plein de personnes nous ont approchés pour des ententes et des projets », se réjouit M. Salguero. Ce dernier voudrait finalement développer un nouveau concept, soit de préparer des sacs d’épices mélangées utilisées pour des repas d’Amérique latine. Les clients pourraient ensuite avoir accès à ces recettes sur le site de la compagnie.

Grâce à Tuk Tuk, José Victor Rucal Salguero espère faire découvrir sa culture aux Lanaudois, mais il désire aussi aider les travailleurs étrangers à s’intégrer sans être trop dépaysés. Pour l’avoir vécu lui-même, il reconnait que les nouveaux arrivants doivent s’habituer à toutes sortes de situations comme à un emploi, une langue ou encore des règlements totalement différents de ceux auxquels ils étaient habitués. « Quand les gens arrivent ici, comme moi au départ, ils ne connaissaient rien du Québec. Maintenant, ils trouvent de la farine, des sauces et des condiments familiers. Quand tu trouves des produits comme ceux-là, aller travailler ou vivre ici est plus agréable ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média