Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 juin 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Un Lavaltrois manifeste son mécontentement

Coût pour la collation des grades au centre de formation de L’Argile

collation des grades

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Ce sont 261 élèves et environ 630 invités qui ont pris part à l’événement du 4 juin.

ÉTUDES. La facture rattachée à la collation des grades du 4 juin du centre de formation de L’Argile du centre multiservice des Samares ne fait pas l’affaire de Roberto Éthier. L’étudiant n’a rien contre le fait de débourser 15$ pour assister à l’événement mais n’apprécie pas qu’on exige 10$ pour chacun des invités (maximum de trois) pouvant accompagner un diplômé.

Il met en lumière que l’un de ses collègues de classe, un père de famille, devrait payer 45$ (10$ pour chacun de ses invités et 15$ pour son billet de la soirée) pour l’événement. Il juge que c’est une manière de faire de l’argent.

Contexte

Roberto Éthier, un citoyen lavaltrois, vient de compléter un DEP en mécanique auto. Âgé de 59 ans, il a pris part à cette formation pour son plaisir. Il est à la retraite d’une profession qu’il a effectué durant 36 ans.

Douze étudiants ont, comme lui, fait ce cheminement. Il y en avait 40 à l’amorce du cours, il y a deux ans.

Il signale que ses collègues de classe sont du même avis que lui.

M. Ethier note que la location de l’église de Saint-Jacques, où la cérémonie de diplômes a eu lieu, peut coûter au maximum 200$ (150$ pour les trois heures de base, plus 50$ par heure supplémentaire) au centre multiservice des Samares.

Il souligne que l’église est remplie à capacité puisque de nombreux élèves y reçoivent leurs diplômes.

«Je trouve ça aberrant de payer pour une enfant de 9 ans», martèle-t-il. Il précise qu’il dit à sa petite-fille, qui l’a accompagné lors de la cérémonie, de ne jamais lâcher.

«C’est ridicule», maintient-il en regard du montant exigé.

Directeur du centre multiservice des Samares, Richard Desjardins apporte un éclairage à ce sujet. Il note que ni son établissement ni la commission scolaire Des Samares n’a l’intention ou fait de l’argent avec l’événement. Il rappelle que les coûts d’organisation (les techniciens, l’audiovisuel, la salle, etc.) sont onéreux (200$ pour louer l’église, 4000$ pour la sonorisation, la vidéo, la décoration, les toilettes et près de 5000$ de frais pour les élèves, soit toges, mortiers, photographe, souvenirs, collations). Il mentionne que le budget a été calculé en fonction des montants dépensés et des revenus provenant de la vente des billets.

Le prix des billets est fixé pour couvrir les coûts reliés à la soirée.

«Il existe des conseils étudiants dans nos centres qui ont créé un fonds d’aide pour les élèves qui ont des besoins et aucun élève ayant des difficultés et désirant participer n’aurait pas accès à l’événement», fait-il aussi valoir.

La soirée du 4 juin a été un succès.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média