Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

16 novembre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

La violoniste Angèle Dubeau obtient un prix remarquable

Originaire de Saint-Norbert

Prix Denise-Pelletier

©gracieuseté Patrick Lachance - L'Action d'Autray

Le prix lui a été remis par la ministre Nathalie Roy (à droite).

Menant depuis plus de 40 ans un peu partout sur le globe une extraordinaire carrière de musicienne classique, Angèle Dubeau détient le prix Denise-Pelletier. Il s’agit de la plus haute distinction attribuée à une personne pour sa contribution remarquable aux arts d’interprétation au Québec.

Mme Dubeau est originaire de Saint-Norbert. Accordé par le gouvernement du Québec, l’important prix lui a été remis à Québec, il y a quelques jours, par la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. Quatorze autres prix dans autant de domaines ont été remis lors de la même cérémonie.

Émouvant

«Recevoir un prix de chez nous, c’est toujours plus émouvant. Quand ça vient de chez nous, ça nous touche plus. C’est évident que je l’ai reçu avec beaucoup d’émotion», mentionne Mme Dubeau.

La violoniste met en lumière que le travail d’une musicienne commence par la discipline qu’elle s’impose. À la base, c’est un travail seule, avec son instrument. «Ça vient donner une bonne tape sur l’épaule pour dire «Continue!»», ajoute-t-elle.

Mme Dubeau vient de lancer son 44e album («Pulsations«), le mois dernier. Il a été sélectionné à titre d’album de la semaine par de prestigieuses stations radiophoniques telles de KDFC à San Francisco et Classic FM à Londres.

Cette musicienne classique est l’une des rares ayant obtenu plusieurs disques d’or en carrière.

À titre de citoyenne, de musicienne, de directrice artistique et de communicatrice, Angèle Dubeau a marqué la société québécoise par son implication soutenue, sa portée artistique et sa capacité à tisser durablement des liens avec le public.

«D’aussi loin que je me souvienne, la musique fait partie de ma vie. J’ai réalisé très jeune cette grandeur et cette force de la musique qui, sans barrière de langue, peut toucher, faire vibrer et interpeller à son écoute toutes les cultures», raconte-t-elle.

Depuis toujours, elle est intimement convaincue de la nécessité de mieux faire connaître la musique à un large public et elle s’emploie à la lui rendre accessible en lui faisant traverser les frontières, les générations et les milieux sociaux.

Outre les nombreux concerts qu’elle offre, cette véritable passionnée transmet son amour de la musique et de la culture par l’entremise d’émissions télévisées à caractère musical, de programmes à l’intention du jeune public, de concerts populaires et de la Fête de la musique de Tremblant.

À la direction de La Pietà, un ensemble à cordes composé exclusivement de musiciennes canadiennes, elle fait découvrir à un public toujours grandissant des pièces issues d’un répertoire fidèle aux compositeurs d’ici et à leurs interprétations.

Le prix Denise-Pelletier s’ajoute aux autres distinctions reçues par Mme Dubeau, l’an dernier: l’insigne d’officière de l’Ordre de Montréal (la plus haute distinction honorifique montréalaise), le titre de Compagne des arts et des lettres du Québec soulignant sa contribution remarquable au développement, à la promotion et au rayonnement des arts et lettres du Québec, le prix Rideau Hommage pour son apport inestimable à la diffusion de la musique classique au Québec.

Elle est aussi officière de l’Ordre du Canada et chevalière de l’Ordre national du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média