Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 janvier 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Une autre bonne nouvelle à Saint-Gabriel

Démarches fructueuses pour l’école secondaire Bermon

école secondaire Bermon

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

L’enseignement de niveau Sec. V sera dispensé dès septembre prochain à l’école secondaire Bermon.

Devant se rendre à l’école secondaire L’Érablière de Saint-Félix-de-Valois pour y suivre leur dernière année d’études secondaires, les élèves de l’école secondaire Bermon de Saint-Gabriel n’auront bientôt plus à se déplacer. En septembre prochain, l’enseignement de niveau Sec. V sera dispensé chez eux.

Le conseil des commissaires de la commission scolaire Des Samares a pris unanimement cette décision lors de la réunion du 16 décembre. Cette formation n’a jamais été offerte depuis l’ouverture de l’école secondaire brandonnienne, il y a 40 ans.

Victoire

Conseillère de Saint-Gabriel-de-Brandon ayant initié la démarche au printemps 2018 et ayant travaillé en collaboration avec Stephen Subranni, conseiller à Ville Saint-Gabriel et enseignant à l’école secondaire Bermon, Nicole Bernèche juge que c’est une victoire.

«Je suis très contente. C’est un plus pour le Grand Brandon», affirme-t-elle. «Ça fait longtemps qu’on essaie mais ça n’a jamais marché», déclare M. Subranni.

Mme Bernèche rappelle avoir organisé au cours des deux dernières années des visites d’entreprises gabrielloises pour des élèves de l’école secondaire Bermon ayant plus d’affinités avec la formation professionnelle afin de leur démontrer les possibilités d’avenir dans leur milieu.

Elle dit avoir amorcé de nouvelles démarches parce qu’elle considère que cela est important de garder les étudiants à Saint-Gabriel. «Je sais par expérience que les jeunes de la place veulent ça depuis longtemps», mentionne-t-elle.

«À force de taper sur le clou, il finit par rentrer. Il faut être persévérant. Si on se met tout le monde ensemble…», répond-elle lorsque lui fait remarquer qu’elle s’attelait à une tâche titanesque du fait qu’il n’y avait jamais eu de Sec. V à l’école secondaire Bermon et que plusieurs refus avaient été essuyés au fil des ans pour renverser la vapeur.

Elle note aussi que nous sommes dans une époque où Québec travaille contre le décrochage scolaire et mise sur la réussite scolaire. «Quand les jeunes vont dans une plus grosse école, ils perdent leurs repères. Il y a des jeunes qui décrochent. Tout ça mis ensemble font qu’on est peut-être tombé dans une bonne période», dit-elle.

Elle a obtenu l’appui des municipalités environnantes et d’organismes du milieu.

Une trentaine d’élèves sont concernés. Et la clientèle scolaire augmente puisqu’il y a trois groupes en Sec. I alors qu’il n’y en avait que deux depuis nombre d’années.

L’école secondaire Bermon accueille quelque 200 étudiants. Il y en a eu environ 500 à une certaine époque.

Mme Bernèche entend continuer son travail afin de rendre l’école encore plus attrayante.

«Je suis bien content d’accueillir un Sec. V. C’est une première en 30 ans. Merci à Nicole Bernèche qui a travaillé très fort sur le dossier, épaulée de Stephen Subranni», déclare Mario Frigon, maire de Saint-Gabriel-de-Brandon.

«Je suis très enchanté de cette nouvelle. On travaillait là-dessus mais on avait une fin de non-recevoir au début. C’est un nouveau souffle à l’éducation dans notre milieu», maintient Gaétan Gravel, maire de Ville Saint-Gabriel. Celui-ci rappelle en outre les démarches effectuées il y a cinq ou six ans dans le cadre du projet de revitalisation de sa municipalité.

Commentaires

11 janvier 2020

Jean-Guy Migneault

Félicitation, chez nous à Saint-Adolphe-D’Howard nous avons réouvert notre école primaire après 30 ans de fermeture.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média