Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 juillet 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Encore des nœuds à Saint-Norbert

Projet de parc

Hôtel de ville

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

La municipalité doit devenir propriétaire du terrain pour obtenir l'aide financière gouvernementale.

D’autres embûches se retrouvent sur le chemin du projet de parc à Saint-Norbert. Cette fois, le maire Michel Lafontaine a refusé, après la séance ordinaire du 13 juillet où il a été mandaté à cet effet, de signer le contrat permettant à la municipalité de devenir propriétaire du terrain requis (celui du service des loisirs) et, du coup, d’obtenir l’aide financière de Québec.

Une séance extraordinaire (16 juillet) a été requise pour désigner le conseiller et maire suppléant Stéphane Funaro pour poser ce geste à la place du maire. La décision a été prise à l’unanimité des conseillers présents (Michel Fafard était absent). Le maire n’a pas voté.

Argumentation

M. Lafontaine a refusé (14 juillet) de signer les documents préparés par un notaire en invoquant qu’à son avis, les titres ne sont pas clairs.

«Le service récréatif n’est aucunement propriétaire des terrains. Il faut que ça passe devant la cour», a-t-il notamment précisé lors de la séance extraordinaire du 16 juillet.

«On a eu une rencontre avec le notaire, une rencontre de près de deux heures où il a vraiment tout expliqué. On a un des meilleurs notaires de la région. Celui-ci et le procureur de la municipalité recommandent de procéder avec ces étapes-là», a pour sa part mis en lumière le conseiller Stéphane Funaro.

Ce dernier souligne que l’acte de propriété comporte effectivement des irrégularités datant des années ’70. «Le notaire et l’avocat de la municipalité ont étudié longuement le dossier et proposé un plan bien solide en plusieurs étapes pour régulariser les titres, la première étant un transfert. En procédant ainsi, la municipalité pouvait aller chercher la subvention», a-t-il signalé dans une communication acheminée après la séance extraordinaire du 16 juillet.

M. Funaro estime que le maire ne fait cela que pour nuire au dossier du parc et pour empêcher que les jeux soient disponibles dès cet automne. «Ce qui est très dommage pour les familles», maintient-il.

«Moi, je demande simplement des titres clairs. Je n’ai rien contre les loisirs. C’est tout le contraire. Je souhaite que ça aille de l’avant et que ça se fasse selon les normes et que ce soit légal…», a signifié M. Lafontaine, à la séance extraordinaire du 16 juillet.

L’acte de vente doit finalement être signé sous peu.

Funaro Stéphane

©archives - L'Action d'Autray

Le conseiller et maire suppléant Stéphane Funaro a été mandaté pour signer l’acte de vente à la place du maire Michel Lafontaine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média