Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 janvier 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Un budget sans hausse de taxes à Sainte-Élisabeth

Budget de 3 878 232$

Hôtel de ville

©archives - L'Action d'Autray

Sainte-Élisabeth a choisi de donner un répit financier à ses contribuables.

Sainte-Élisabeth épargne ses contribuables d’une augmentation de leur facture, cette année. S’ils n’ont pas réalisé de travaux à leur propriété (ce qui en signifierait la hausse de la valeur), ils paieront le même montant qu’en 2020 puisque les taxes foncières et tarifs demeurent au même niveau.

Cette décision a tenu compte du contexte socioéconomique difficile de 2020 avec la COVID-19 et de ce qui présage pour cette année. Le budget de 3 878 232$ a été adopté majoritairement lors de la séance extraordinaire du 8 décembre. Les conseillers Claude Houle et Johanne Pagé ont voté contre.

Choix

«Il était important pour nous de donner un répit financier à nos citoyennes et citoyens, considérant les nombreux défis auxquels nous devons tous faire face. C’est pourquoi tous les services de la municipalité ont mis l’épaule à la roue pour en arriver à un résultat très satisfaisant pour l’ensemble de la population», explique le maire Louis Bérard.

Le budget totalise 3 878 832$. C’est un peu plus de 300 000$ sur l’an dernier. Une somme de 298 850$ est puisée dans le surplus accumulé afin d’équilibrer le budget.

La taxe foncière (résidentiel, commercial, industriel) demeure à 0,6223$. Le même exercice s’effectue pour celle du volet agricole (0,5818$). Les tarifications (aqueduc, égout, matières résiduelles) demeurent inchangées.

Sainte-Élisabeth a choisi de n’additionner aucun intérêt pour les retards sur le paiement des comptes de taxes cette année.

L’hygiène du milieu (807 820$), les travaux publics (635 352$), l’administration générale (565 126$) et la sécurité publique (472 600$) sont les plus importantes dépenses. On retrouve ensuite les frais de financement (221 436$), les loisirs et parcs (141 539$) ainsi que la culture et le tourisme (96 077$).

L’aménagement, l’urbanisme et le développement (33 450$), le transport collectif (32 335$) et la santé et bien-être (4058$) sont les autres déboursés prévus.

Dans la colonne des revenus, les taxes foncières générales, les taxes de secteurs et les tarifications doivent rapporter 2 584 476$. Cela représente les deux tiers des recettes. Les transferts doivent générer 1 208 691$. On a prévu 52 565$ pour les autres revenus et 32 500$ en paiement tenant lieu de taxes.

Sous un autre angle, Sainte-Élisabeth signale sa volonté d’augmenter la cadence en matière d’amélioration de son réseau routier, de son approvisionnement en eau potable, de son réseau d’égout et de ses infrastructures de loisirs.

On maintient que les projets d’investissement se réaliseront sans endettement pour les contribuables. La réfection du rang Frédérick (250 000$), le début de la réfection du nouveau centre multifonctionnel (206 284$) et la construction d’un bâtiment de service (CDL et pétanque), pour un montant de 205 482$, sont les principaux projets de cette année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média