Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 mai 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

QS-Berthier continue la lutte

Mine de graphite à Saint-Michel-des-Saints

Drainville Amélie

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Amélie Drainville est la porte-parole féminine de QS-Berthier.

Continuant à recueillir les signatures à sa pétition s’opposant au décret d’autorisation du gouvernement au promoteur Nouveau Monde Graphite pour son projet de mine à ciel ouvert à Saint-Michel-des-Saints, l’association Québec Solidaire (QS) Berthier met en ligne trois vidéos afin de vulgariser les enjeux liés au dossier.

«On voulait que la population lanaudoise, qui n’est majoritairement pas encore au courant de ce projet, puisse facilement comprendre les enjeux et s’indigner avec nous de ce processus bâclé par la CAQ», déclare Amélie Drainville, porte-parole féminine de QS-Berthier.

Savoir

Elle signale que les «claims» miniers se multiplient dans le sud du Québec et que de plus en plus de municipalités et de citoyens s’inquiètent. «Ils et elles ont droit de savoir ce qui se passe, et le faire de façon ludique, vivante et animée nous semblait une bonne manière de véhiculer le message», juge-t-elle.

Les vidéos peuvent être visionnées sur la chaîne YouTube et sur la page Facebook de l’association.

Pour ce qui est de la pétition, elle est disponible au https://signez.quebecsolidaire.net/non_nmg.

Elle contient six revendications, la première étant de suspendre sur le champ le décret signé en janvier dernier.

«Le gouvernement caquiste, en octroyant ce décret, a passé par-dessus les recommandations du BAPE et les droits ancestraux des Atikamekw sur le territoire de Nitaskinan. C’est inacceptable et nous devons nous opposer à de telles manœuvres qui menacent sérieusement la qualité de notre environnement et minent les efforts de réconciliation avec les peuples autochtones», évoque Amélie Drainville.

Le volet économique et financier du projet est également problématique aux yeux de QS-Berthier.

«Le gouvernement du Québec, par le biais d’Investissement Québec, ne respecte même pas sa propre stratégie de lutte aux paradis fiscaux en faisant affaire avec le groupe Pallinghurst comme actionnaire majoritaire de Nouveau Monde Graphite», s’indigne la porte-parole. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média