Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

23 octobre 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

L’Équipe du changement parle des trois conditions gagnantes pour le Grand Saint-Gabriel

Scrutin du 7 novembre

Équipe du changement

©archives - L'Action d'Autray

Christian Jobidon, au centre, est en compagnie des membres de son équipe.

Selon Christian Jobidon, candidat à la mairie à Saint-Gabriel-de-Brandon, le statu quo ne peut que faire assister à la dégradation constante de la ville-centre et, par le fait même, à l’appauvrissement de sa couronne brandonnienne, soit Saint-Gabriel-de-Brandon. Il invite les citoyens à ne pas laisser le discours de peur de l’équipe sortante obscurcir leur décision.

«Notre qualité de vie et notre bien-être collectif dépendent grandement de la ville de Saint-Gabriel. Il faut faire preuve de leadership et explorer toutes les solutions menant au développement économique de la région», affirme-t-il.

Conditions

M. Jobidon juge qu’un regroupement de Ville Saint-Gabriel et Saint-Gabriel-de-Brandon peut s’avérer une piste porteuse mais signale que l’«Équipe du changement», dont il est à la tête, souhaite d’abord et avant tout obtenir le mandat de mettre à jour l’étude du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation en ce sens.

«Une étude, ça ne nous engage à rien, mais ça nous permet d’avoir une perspective globale pour mieux agir localement», maintient-il.

Selon lui, si une étude démontrait qu’un regroupement serait favorable à Saint-Gabriel-de-Brandon, sa réussite dépendra de trois conditions essentielles: assurer la participation et l’adhésion des citoyens, affirmer le leadership dans le Grand Saint-Gabriel, investir les instances décisionnelles régionales et provinciales.

Ainsi, l’«Équipe du changement» souhaite une plus grande participation citoyenne dans les décisions de la municipalité. Elle entend consulter davantage les citoyens sur différents chantiers. On assure qu’aucun effort (comités de citoyens, référendum, assemblées publiques) ne sera ménagé pour aller à leur rencontre. «Aucune décision aussi fondamentale que celle de choisir son destin ne sera prise sans un nécessaire processus de consultation ouvert et transparent», précise le candidat à la mairie.

Sous le deuxième angle, pour l’«Équipe du changement», il faut impérativement contribuer à assainir les relations avec la ville-centre. Il faut unir les efforts, regroupement ou non, pour mieux prospérer.

«Tout comme vous, nous sommes les témoins passifs d’une ville-centre qui suffoque. Le statu quo ne peut mener qu’à une aggravation de la situation. Il faut prendre ensemble le contrôle de notre économie pour sortir de ce cul-de-sac», ajoute M. Jobidon.

Quant à la troisième condition, l’«Équipe du changement» entend s’impliquer davantage dans les instances décisionnelles régionales et provinciales. «À titre d’exemple, notre milieu agricole représente 60% de notre territoire et nous constatons que tous les intervenants concernés, tant au niveau de la municipalité que des agriculteurs, n’ont pas fait partie de tous les échanges qui ont mené au plan de développement de la zone agricole, un secteur pourtant névralgique de notre économie!», affirme M. Jobidon.

Il souligne que tous les candidats de l’«Équipe du changement» résident à Saint-Gabriel-de-Brandon. «Tout comme vous, nous voulons le développement et la prospérité de la ville-centre, mais on ne veut pas écoper de la facture, ni même de ses dettes. Tout comme vous, nous souhaitons conserver un niveau de taxation compétitif en prenant notre destin en main. Notre objectif: assurer le bien-être de notre communauté en plaçant le citoyen au cœur des décisions», termine-t-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média